• Bon week end !

     

    Le chou rouge.

     

    Le chou rouge est une variété de chou de couleur pourpre et qui devient bleu, une fois cuit. Si vous souhaitez conserver sa belle robe violacée, cuisinez-le avec du vinaigre ou avec des fruits au jus acide.

    Riche en fibres et faible en calorie, le chou rouge est un légume auquel on ne pense pas forcément ! Pourtant, il se déguste de 1001 manières. Vous l'aimez cru ? Optez pour une recette de chou rouge en salade. Vous le préférez cuit ? Faites-le revenir dans un peu de beurre. Vous pouvez aussi tout simplement vous en servir comme farce dans un poulet ou une dinde. Idéal en accompagnement, il se marie également parfaitement à la pomme. A l'automne, pensez aux marrons, avec lesquels il s'accorde à merveille. A vous d'inventer de nouvelles recettes à base de chou rouge !
     
    Chou rouge à la flamande
     

     

    Ingrédients / pour 6 personnes

    • 1 chou rouge
    • 500 g de pommes à compote
    • 100 g de lardons
    • 2 gros oignons
    • sel, poivre
    • un peu de muscade râpée
    • 2 cuillères à soupe de sucre
    • un peu de vinaigre
    • 2 cuillères à soupe d'eau chaude
    Couper le chou en quatre. Supprimer les côtes et le trognon. Couper le chou en fines lanières.
     
    2 Éplucher les pommes ( supprimer les pépins et le cœur ) ; les couper en tranches. Couper les oignons en petits morceaux.
     
    3 Faire frire les lardons.. Ajouter les oignons. Quand ils sont légèrement colorés, ajouter le chou. Mélanger, couvrir et laisser fondre.
     
    4 Le chou doit réduire de moitié ; assaisonner de sel, très peu de poivre, un peu de muscade râpée, 2 cuillères à soupe de sucre, un large filet de vinaigre, 2 cuillères à soupe d'eau chaude et ajouter les pommes.
     
     
    Pour finir
    Couvrir et laisser cuire à feu très doux. Mélanger au moment de servir.
     

    13 commentaires
  • Bon vendredi !

     

    Le chou de Bruxelles

     

    En France, il est aujourd'hui principalement cultivé dans le nord, le Val de Loire et la Région parisienne.

    On consomme les bourgeons feuillés, en forme de petites pommes.

    Le chou de Bruxelles a un goût de choux assez marqué, et un croquant bien à lui. Avant de le cuisiner, le trognon doit être rafraîchi au couteau et les deux feuilles les plus extérieures enlevées.

    Il est nécessaire de le blanchir quelques minutes en le plongeant dans l'eau bouillante. Il accompagne toutes les viandes, rouges comme blanches. On peut le servir en purée, en gratin, ou en potée avec des saucisses et des lardons

    Choux de Bruxelles au lard en cocotte

    Ingrédients (pour 4 personnes) : - 500 g de choux de Bruxelles
    - 250 g de lard fumé
    - 2 échalotes
    - 100 g de beurre
    - noix de muscade
    - sel,poivre


    Préparer d'abord les choux de Bruxelles :

    Les nettoyer, puis les laver en les plongeant dans plusieurs bains d'eau froide. Les mettre ensuite à cuire 15 à 20 min dans une casserole d'eau bouillante salée. En fin de cuisson, les passer sous l'eau froide courante afin de les refroidir, puis les mettre à égoutter.

    Détailler le lard en lardons, puis les faire revenir dans une cocotte beurrée et les laisser rissoler. Peler puis hacher les échalotes et les jeter dans la cocotte avec les lardons pour les faire colorer. Ajouter ensuite les choux de Bruxelles, les faire revenir avec le reste de la préparation.

    Assaisonner en saupoudrant de sel, poivre et noix de muscade.

    Bien remuer et servir immédiatement.

     


    14 commentaires
  • Bon jeudi !

     

    C'est une culture quelque peu délaissée de nos jours, sauf en Grand Bretagne, dans les pays nordiques et en Afrique du Nord.

    Le panais, d'une couleur blanc ivoire, a une forme proche de celle de la carotte, et un goût légèrement sucré.

    Le panais peut se consommer cuit en soupes, potages, couscous  et pot au feu, il supporte tout type de cuisson et accommode n'importe quelle viande ou poisson.

    Le panais se cuit comme la pomme de terre et peut être préparé en purée ou gratiné au four.

    On peut aussi le servir cru, râpé avec huile et citron en salade.

    Les jeunes pousses de panais sauvage peuvent agrémenter beaucoup de recettes. Elles doivent être cueillies tendres, tant que la tige est verte et que les feuilles ne sont pas complètement dépliées. Une fois cueillies, il suffit de les laver et de les émincer. On peut les utiliser dans tous les plats de légumes, les sauces (sauce tomates aux panais, ou bien en cubes dans les pâtes), les omelettes, gratins, etc.

    Gratin de panais et de pommes de terre au St Albray

    • 1 kg de panais
    • 800g de pommes de terre
    • 150g de Saint Albray
    • 3 gousses d'ail
    • 150g de crème fraiche
    • 60g de chapelure
    • 50g de beurre
    • Sel, poivre

    Éplucher les racines de panais, puis les laver en grande eau.

     Cuire 10 minutes dans de l'eau à ébullition.

     Couper les pommes de terre en rondelles et les faire cuire à grande eau.

     Dans un plat à gratin beurré, disposer des couches de pommes de terre et de panais et des tranches de Saint Albray.

     Assaisonner. Vous pouvez ajouter un peu de noix de muscade. Arroser de crème fraîche.

    Préchauffer le four à 180°C ou Th.6.

     Mettre la chapelure. Recouvrir de tranches de St Albray et des noix de beurre restantes.

    Enfourner pour 30 minutes de cuisson, à 180°C ou Th.6 (four chaud).



     


    16 commentaires
  • Bon dimanche !

     

    Tarte poire et amande


    Ingrédients / pour 8 personnes

    • 1 pâte feuilletée
    • 100 g de beurre
    • 150 g de sucre
    • 2 œufs
    • 30 g de farine
    • 90 g de poudre d'amande
    • 3 ou 4 poires
    Préchauffer votre four à 220°c.
    2 Mélanger dans un saladier le sucre et les œufs, puis ajouter la farine et la poudre d'amande. Ajouter le beurre et mélangez.
    3 Étaler la pâte feuilletée, la mettre dans le moule
    4 Verser le contenu sur la pâte feuilletée.
    5 Placer les poires épluchées, parsemer d’amandes effilées.
     
    Pour finir faites cuire 30 minutes.

     


    12 commentaires
  • Bon week end !

     

    Lasagnes chèvre-courgettes

    Ingrédients / pour 6 personnes

    • 1 bûchette de fromage de chèvre genre Sainte-Maure
    • 1 pot de 420 g de sauce napolitaine
    • 500 ml de lait
    • 2 courgettes
    • 9 pâtes à lasagnes
    • 40 g de beurre
    • 40 g de farine
    • 1 cuillère à soupe d'huile
    • 1 pincée de muscade râpée
    • sel et poivre
    • gruyère râpé

    Préchauffez le four thermostat 7 (200°C). Lavez et coupez les courgettes en dés. Dans une poêle contenant l'huile, faites cuire les courgettes environ 10 minutes sur feu doux. Ajoutez la sauce tomate et laissez mijoter 2 minutes.

    Dans une casserole, faites fondre le beurre sur feu doux. Hors du feu, ajoutez la farine en mélangeant vivement. Sur feu, ajoutez le lait progressivement sans cesser de remuer. Faites cuire jusqu'à épaississement. Salez légèrement, poivrez. Coupez le fromage de chèvre en dés. Ajoutez-les à la béchamel et laissez fondre environ 5 minutes.
    3 Dans un plat à gratin disposez les pâtes à lasagnes préalablement trempées dans l'eau bouillante pour les ramollir un peu.
    4 Puis ajoutez 1/3 des courgettes à la sauce tomate et 1/3 de la béchamel au chèvre.
    5 Recouvrez de 3 pâtes à lasagnes et recommencez l'opération.
     
    Pour finir
    Terminez par 3 pâtes à lasagnes, le restant des courgettes et de la béchamel, un peu de gruyère. Faites cuite 40 minutes.

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique