• Bon vendredi

    Saint Wenceslas

    Dicton du jour:

    Forte chaleur en septembre, à pluie d'octobre il faut s'attendre.

    Pensée du jour:

    ****

    Une autre légende de Wasselonne a trait à Napoléon Bonaparte. La ville fut en effet la première à apprendre le décès de l’empereur. Dans la nuit du 5 au 6 mai 1821, le veilleur parcourait les rues. Il était deux heures du matin. Alors qu’il passait près de l’église protestante, il vit un homme assis sur le portail. Il s’approcha, et reconnut son prédécesseur, un ancien grenadier de Napoléon, décoré de la Légion d’honneur… et mort depuis quelques années. Le fantôme lui dit : « N’aie pas peur ! Je viens t’annoncer que notre grand empereur est mort cette nuit. Tu peux l’annoncer aux habitants ! » Et il disparut. Alors le veilleur continua sa ronde, hurlant dans toute la ville : « Napoléon est mort ! »

    Wasselonne


    15 commentaires
  • Bon jeudi !

    Saint Vincent de Paul

    Dicton du jour:

    Saint Vincent de Paul trouble met du vin dans ta gourde.

    Pensée du jour: 

    Une légende d'Alsace

    ****

    Les rencontres de l’au-delà de Wasselonne

     Une fois le soleil couché, a Wasselonne, cette commune a le privilège de voir passer des personnages illustres… morts. Ainsi, Charles de Bourgogne, dit le Téméraire, tué à Nancy en 1477, erra en tant qu’esprit dans les rues wasselonnaises. Il croisa un homme à cheval, qu’il interpella : « Seigneur cavalier ! Pouvez-vous m’indiquer un cimetière où reposer mes ossements ? » L’homme, surpris, éclata de rire, et lui proposa plutôt un bon repas et une bonne bouteille. Mais une fois chez lui, l’homme fut saisit d’effroi quand Charles le Téméraire enleva son manteau : il ne voyait devant lui qu’un squelette.

    Wasselonne  est une commune, chef-lieu de canton du département du Bas-Rhin en Alsace.


    14 commentaires
  • Bon vendredi !

    Saint Aristide

    Dicton du jour:

    Temps trop beau en août, annonce un hiver en courroux.

    Pensée du jour:

    Légende d'Alsace

     

    ****

    Le monastère maudit de Westhoffen

     

    A Westoffen, il peut arriver qu’on entende le chant du coq alors qu’on se promène sur le Rohracher, un terrain stérile et humide au milieu des prés. Inutile de chercher l’animal : il se trouve six pieds sous terre. On raconte qu’autrefois, à cet endroit, se dressait un couvent où les moines menaient une vie indigne. Un vendredi, ils firent l’affront d’acheter de la viande, alors que dans la religion chrétienne seul le poisson est permis ce jour là. Aussitôt, le couvent fut englouti par la terre et on n’entendit alors plus que la voix du coq monter des profondeurs de la terre…

    Westhoffen est une commune située dans le Bas-Rhin. 

    Située au pied d’une côte couverte de vignes et de forêts, Westhoffen jouit, du haut de ses remparts d’un panorama exceptionnel du piémont vosgien à la cathédrale de Strasbourg.

    Fontaine (XVIIe)

     


    12 commentaires
  • Bon jeudi !

    Saint Fiacre

    Dicton du jour :

    À la saint Fiacre soleil ardent, pour huit jours encore du beau temps.

    Pensée du jour:

    Légende d'Alsace

    ****

    L’homme de feu de Balbronn

     

    A Balbronn, les jeux de gages peuvent vite devenir dangereux quand on ose invoquer un être surnaturel. Une nuit, alors que des garçons et des filles jouent ensemble, l’une des participantes reçoit le gage d’embrasser l’homme de feu. Sans crainte, elle se penche par la fenêtre, et, d’une voix forte, dans la nuit noire, s’exclame : « Homme de feu, viens m’embrasser ! » Aussitôt, les enfants entendent de lourds pas sur les marches de la maison. Quelqu’un frappe violemment à la porte. Surpris et terrorisés, ils n’ouvrent pas tout de suite. Quand ils le font, il n’y a plus personne sur le palier. Mais ils voient sur la porte de grandes traces noires, ressemblant à des empreintes de main calcinées… Dans certaines versions de cette légende, l’homme de feu revient un an après quérir son baiser. Il embrasse la jeune fille, lui brûlant toute la joue et la tuant.

    Balbronn est une commune du Bas-Rhin. Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace 


    12 commentaires
  • Bon vendredi !

    Saint Hyacinthe

    Dicton du jour:

    À la saint Hyacinthe, on peut semer sans crainte.

    Pensée du jour :

    Légende de Lorraine

    ****

    L'épée du pouvoir

    Selon une prophétie normande, l’épée du pouvoir se trouverait actuellement dans un château lorrain, dont la description (entièrement entouré d’eau, gardé par neuf « vierges ») laisse penser qu’il s’agit du château d'Haroué .

    Cette fabuleuse épée est celle de Bélénos, puis de saint Michel : c’est la fameuse Excalibur des récits des Chevaliers de la Table Ronde.

    Elle réapparait dans l’histoire à certains moments « clés » :

    En 732, Charles Martel l’avait en main lorsqu’il repoussa les envahisseurs à Poitiers

    Jeanne d’Arc la brandit (ses voix lui indiquèrent que cette fameuse épée était cachée dans l’autel de sainte Catherine de Fierbois, dont la chapelle avait été fondée … par Charles Martel).

    L’épée avait disparu depuis le sacre de Reims, peut-être se trouve-t-elle à Haroué, attendant son prochain possesseur

    Château d'Haroué


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique