• Des curiosités à Strasbourg

    Pensée du jour:

    Le Soulier de Sigismond

     Au numéro 1 de la place du Marché aux Cochons de Lait (la place du Bon vivant), on peut voir une girouette assez originale en forme de chaussure médiévale ?

     

    Cette girouette est au centre d’une histoire, pas moins que celle d’un empereur venu en visite à Strasbourg.
    Cet empereur c’est Sigismond de Luxembourg, empereur du Saint-Empire Romain Germanique (l’ancienne Allemagne en gros). En 1414, il fait son entrée à Strasbourg, alors ville libre de cet empire.

    Le soir de son arrivée, Sigismond est assailli par une nuée de femmes de la haute société qui entraînent l’empereur à danser. Elles savent qu’il est amateur de belle vie (une belle expression pour en fait dire que c’est un vrai débauché). Mais dans leur course, elles n’ont pas vu que Sigismond est pieds nus. Qu’à cela ne tienne : elles lui firent acheter une paire de chaussures (à l’époque on appelle ça des poulaines) chez le savetier installé dans cette maison du 1, place du Marché-aux-Cochons-de-Lait.

    Relativement fier par le fait d’avoir chaussé un empereur, le savetier décide de placer cette girouette insolite sur son toit pour commémorer le passage de Sigismond dans son échoppe !

     


    19 commentaires
  • Pensée du jour:


     

    Jardin de l'Escalier - Brumath

     

    Plusieurs espaces de détente jalonnent le jardin et invitent à la contemplation, dont le jardin zen et le bassin bordé d'une pergola aux références japonaises.

    On y trouve, en plus du jardin remarquable, une galerie d'art, une table créative, un atelier d'artistes, deux gîtes et une chambre d'hôtes.

     


    12 commentaires
  • Des curiosités à Strasbourd

    Pensée du jour:

    L’histoire de la mascotte de la cathédrale de Strasbourg

    La magnifique chaire en « dentelle de pierre » de la Cathédrale Notre Dame de Strasbourg a été construite au XVe siècle pour Jean Geiler, un des plus grands prédicateurs et écrivains religieux de son temps.

    Selon les récits de l’époque, Geiler montait à cette tribune en compagnie de son chien lors de ses fameux sermons.
    De nos jours, le chien attend toujours son maître sous la forme de cette sculpture et il est véritablement devenu la mascotte de notre cathédrale.

     

    Si vous passez devant ce petit chien, ne le caressez pas ! : selon la légende cela porte bonheur (sa couleur noire témoigne des millions de personnes qui l’ont caressé au fil des siècles) mais la sculpture souffre de ces « attouchements » car ça l’abîme ! Achetez plutôt une réplique à la boutique de la Cathédrale.

     

     


    14 commentaires
  • Pensée du jour:

    Le parc de Wesserling est un monument historique situé à Husseren-Wesserling, au cœur de la vallée de Saint-Amarin, dans le département français du Haut-Rhin.

     

    Situé sur des terres de haute tradition textile, il retrace l’aventure industrielle de l'ancienne « Manufacture Royale ».

    Parc de plus de 42 hectares juxtaposant des terrasses à l'italienne, un jardin à la française et un jardin à l'anglaise, inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 18 février 1998. Il est composé de 5 somptueux jardins, ce qui a justifié l'obtention, en 2005, du label « Jardin remarquable ».


     


    11 commentaires
  • Des curiosités à Strasbourg

    Pensée du jour:

    Chaque lundi je vous propose de découvrir quelques curiosités à voir à Strasbourg, aujourd'hui:

    La maison égyptienne de la Neustadt à Strasbourg

     Cet immeuble (ou « maison égyptienne ») au 10 rue du Général Rapp de 1906 est un mélange entre l’art nouveau et l’orientalisme. L’architecte Franz Scheyder et le peintre Adolphe Zilly ont réalisé un immeuble idéalisant l’Egypte ancienne à travers cette magnifique fresque. Elle représente une scène de chasse montrant deux égyptiens au milieu des lotus et des papyrus et entourés d’oiseaux : une sacré touche d’exotisme au cœur de Strasbourg.


    13 commentaires
  • Pensée du jour:

    La roseraie de Saverne est située à Saverne dans le département du Bas-Rhin. Elle a été créée en 1898 par la Société alsacienne et lorraine des amis des roses.

    Située au pied du col de Saverne, elle a contribué à faire de Saverne la « cité des Roses » lors du baptême de la rose ‘Ville de Saverne’ en 1937. La roseraie de Saverne compte environ 8 500 plants de rosiers représentant environ 550 variétés.

     


    13 commentaires
  • Pensée du jour :

    Le jardin du dahlia à Sélestat

    Le jardin du Dahlia à Sélestat

     Situé dans la cour de l'Hôtel Saint-Lô, ce jardin rassemble différentes sortes de dahlias, évocation du célèbre Corso Fleuri de la ville. En hiver, ce jardin se transforme en jardin du sapin avec différentes espèces de sapins.

     


    9 commentaires
  • Jardin des Papillons vivants de Hunawihr

    Sur la route des vins entre deux des plus grands sites touristiques Alsaciens, Ribeauvillé et Riquewihr, le jardin des papillons présente pour le plus grand plaisir des yeux, une fascinante collection de papillons exotiques, vivant et volant en totale liberté autour des visiteurs parmi une flore luxuriante.

    Le visiteur se promène au milieu de centaines de papillons d’Afrique, d’Asie et d’Amérique et découvre ainsi la vie cachée de ces bijoux de la nature.


    10 commentaires
  •  

    Le jardin des quatre temps à Kutzenhause(Bas-Rhin)


    Le visiteur appréciera l'harmonie qui se dégage des couleurs, des formes et des senteurs. Tous les végétaux sont agencés avec un respect quasi religieux de la nature.
    Il est adossé à une ancienne ferme alsacienne qui a conservé tout son caractère, son charme et son identité régionale.

     


    13 commentaires
  • Jardin botanique du col de Saverne

    Pensée du jour:

    Le Jardin botanique du col de Saverne (2,5 hectares), également appelé Jardin botanique de Saverne, est un jardin botanique et arboretum situé le long du Col de Saverne. Il est situé près de la vile de Saverne dans le Bas-Rhin.

    Le jardin est situé sur la colline du col du Saverne à 335 mètres d’altitude, et est organisé en secteurs classés par types de plantes. Il décrit sa section d'orchidées indigènes comme la plus grande de France, avec environ 20 espèces. Le jardin est composé d'une excellente collection de fougères, ainsi que les plantes alpines et d'une tourbe tourbière pour les plantes carnivores. L'arboretum occupe un tiers de la superficie du jardin et contient des espèces d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie.

     

     


    11 commentaires