• Pensée du jour:

     Ma participation au "Tableau du samedi" chez Lady Marianne:

    http://www.ma-chienne-de-vie.com- choix libre 

    Alfred Sisley  (1839–1899) 

    Le pont de Villeneuve-la-Garenne


    13 commentaires
  • Enclos à cigognes à Oberbronn

     

    Pensée du jour :

    De mémoires d'hommes, l'Alsace et la cigogne ne peuvent être évoqués l'un sans l'autre. Précurseur du printemps depuis des siècles, cet oiseau majestueux et serein menaçait de se détourner du berceau de son enfance. Aussi depuis 1992, la commune d'Oberbronn a déployé un effort particulier afin de sauvegarder la présence de cet oiseau inséparable de l'image de notre région en lui assurant nourriture tout au long de l'année, soins, possibilité de reproduction.


    11 commentaires
  • Joli petit village-Oberbronn

    Pensée du jour:

    Oberbronn est un joli petit village situé dans le Bas Rhin où ma fille Vanessa a emménagé récemment avec Nicolas son nouveau compagnon.

    Cet ancien village de vignerons possède un patrimoine architectural très riche avec ses maisons traditionnelles datant des XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles. On y découvre de nombreux vestiges de ce passé gravés dans le grès ainsi que dans les poutres des colombages.

    Fontaine de l'ange

    Couvent des Sœurs du Très Saint Sauveur


    10 commentaires
  • Bon mercredi !

    Pensée du jour:

     

    Belle nature !

     

    L’air embaumait les fleurs des montagnes !

    Dans un écrin de broussailles et de roseaux

    La petite source joyeusement coulait …

    Le babil cristallin du ruisseau

    Dans le petit matin, traversait

    Les feuillages et faisait

    Scintiller la surface de l’eau.

    De plus en plus lumineux, le ciel

    Se teintait de rose, de gris et d’orange pâle !

    Michelle


    10 commentaires
  • Bon mardi !

    Pensée du jour:

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com libre choix

     

    Le coeur

    Anna de Noailles

    Mon coeur tendu de lierre odorant et de treilles,
    Vous êtes un jardin où les quatre saisons
    Tenant du buis nouveau, des grappes de groseilles
    Et des pommes de pin, dansent sur le gazon.
    – Sous les poiriers noueux couverts de feuilles vives
    Vous êtes le coteau qui regarde la mer,
    Ivre d’ouïr chanter, quand le matin arrive,
    La cigale collée au brin de menthe amer.
    – Vous êtes un vallon escarpé ; la nature
    Tapisse votre espace et votre profondeur
    De mousse délicate et de fraîche verdure.
    – Vous êtes dans votre humble et pastorale odeur
    Le verger fleurissant et le gai pâturage
    Où les joyeux troupeaux et les pigeons dolents
    Broutent le chèvrefeuille ou lissent leur plumage.
    – Et vous êtes aussi, coeur grave et violent,
    La chaude, spacieuse et prudente demeure
    Pleine de vins, de miel, de farine et de riz,
    Ouverte au bon parfum des saisons et des heures,
    Où la tendresse humaine habite et se nourrit.


    10 commentaires