• Bon week end !

    Pensée du jour:

     Ma participation au "Tableau du samedi" chez Lady Marianne: 

     http://www.ma-chienne-de-vie.com

    Thème- les villages -choix de lénaig

    Alfred Sisley, né le 30 octobre 1839 à Paris, et mort le 29 janvier 1899 à Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne), est un artiste peintre et graveur anglais, rattaché au mouvement impressionniste et vivant et travaillant principalement en France. En 1880 Sisley se fixe non loin de Moret-sur-Loing, conquis par cette campagne paisible et verdoyante auquel il restera fidèle jusqu'à la fin de sa vie.

    Petite commune de Moret-sur-Loing, en Seine et Marne

    Alfred Sisley



    15 commentaires
  • Bon vendredi !

    Pensée du jour:

    ****

    Pierre Perrat architecte  (au XIV Siècle en la cathédrale de Metz) se trouvait absorbé dans l’étude des plans quand apparut un petit homme qui en quelques traies dessine les plans de la Cathédrale et l’efface aussitôt. Pierre Perrat incrédule supplie le petit homme de lui venir en aide. Le petit homme accepta et présenta à l’architecte un parchemin et lui demanda de le signer , ce que fit Perrat sans le lire.  partir de ce moment- là Perrat ne rencontra plus aucun obstacle à la construction de la Cathédrale. Â sa mort il fut placé dans un cercueil scellé sur un mur à l’intérieur de la Cathédrale. Quelques temps après l’étrange petit homme se présenta le parchemin à la main en demandant le corps de Perrat. L’archange Saint Michel qui veillait. Lui déclara « Pour que vous puissiez emporter l’âme de l’architecte, il faut qu’il soit enterré, or vous voyez que le tombeau est scellé dans le mur » Le petit homme piteux, disparut en dégageant une odeur de souffre sans aucun doute, ce personnage n’était autre que le diable.

    ****

    Cathédrale Saint Etienne de Metz


    16 commentaires
  • Bon jeudi !

    Pensée du jour:

    ****

    La cloche de Mademoiselle de Turmel

     La cloche de Turmel, qui se trouve dans la tour de la Mutte de la cathédrale de Metz , pèse 50 kilos pour sonner sur un sol dièse, mais la légende qui l’entoure est des plus étonnantes. En 1816, les bijoux d’ une bourgeoise de Metz disparaissent. Après une rapide enquête, elle accuse sa pauvre femme de chambre, qui est très vite pendue.

    Mais il arriva que la fille du maire, Mademoiselle de Turmel, pendant une promenade, remarqua une pie, qui portait dans son bec un collier. Dans son nid, de nombreux bijoux dont ceux de la bourgeoise.

    Les habitants de Metz eurent alors honte, et pour que la servante accusée puisse entendre leurs excuses depuis le ciel, Mlle de Turmel fit placer une petite cloche dans la plus haute tour de la cathédrale. 

    Elle permettait en plus d’annoncer le couvre-feu. La cloche de Turmel sonne encore aujourd’hui pour la femme de chambre, tendez l’oreille, chaque soir à dix heures moins six.

    A Metz, comme dans toutes les villes, les objets du quotidien prennent une grande place dans la vie des habitants. Le lavoir, le four à pain, le calvaire font partie du paysage. Mais certains objets sont plus mystérieux que d’autres : les cloches de l’église, par exemple. Ce sont des monstres invisibles et pourtant gigantesques. On sait qu’ils sont là, mais on ne les voit pas. Pourtant, chaque soir, ils nous rappellent leur présence en sonnant l’angélus ou le couvre-feu. Dans la tour de la Mutte, dans la cathédrale de Metz, se trouvent trois cloches, dont les histoires sont bien connues. Pourtant, l’une d’entre elles, la cloche qu’on appelle Mademoiselle de Turmel, fait l’objet d’une légende obscure, qui fait froid dans le dos…

    Article original : La cloche de Mademoiselle de Turmel https://tout-metz.com/legende-mademoiselle-de-turmel-lorraine-2011-832.php
    A Metz, comme dans toutes les villes, les objets du quotidien prennent une grande place dans la vie des habitants. Le lavoir, le four à pain, le calvaire font partie du paysage. Mais certains objets sont plus mystérieux que d’autres : les cloches de l’église, par exemple. Ce sont des monstres invisibles et pourtant gigantesques.

    Article original : La cloche de Mademoiselle de Turmel https://tout-metz.com/legende-mademoiselle-de-turmel-lorraine-2011-832.php

    16 commentaires
  • Bon mercredi !

    Pensée du jour:

    ****

    Joyeux oiseaux !

     

    Sous le doux soleil radieux,

    Les oiseaux volettent, fougueux !

    Leurs chants, gais et joyeux, 

    Emplissent ce jour lumineux 

    Charmantes, les hirondelles, font une aubade

    Au temps, qui se fait merveilleux !

    La douce mésange, de tendres brindilles

    Pare son nid, pour accueillir ses petits.

     

    Perché dans l'arbre en fleur,

    Chante, le rossignol du bonheur !

    Et, l'espiègle petit moineau 

    Qui près de moi s'est posé

    Me souhaite, une belle journée !

    Michelle


    14 commentaires
  • Bon mardi !

    Pensée du jour:

    ****

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com

    Thème-les métiers:choix de Lady Marianne 

    ****

    Sur le Pont-Vieux

    José-Maria de Heredia

    Le vaillant Maître Orfèvre, à l’oeuvre dès matines,
    Faisait, de ses pinceaux d’où s’égouttait l’émail,
    Sur la paix niellée ou sur l’or du fermail
    Épanouir la fleur des devises latines.

    Sur le Pont, au son clair des cloches argentines,
    La cape coudoyait le froc et le camail ;
    Et le soleil montant en un ciel de vitrail
    Mettait un nimbe au front des belles Florentines.

    Et prompts au rêve ardent qui les savait charmer,
    Les apprentis, pensifs, oubliaient de fermer
    Les mains des fiancés au chaton de la bague ;

    Tandis que d’un burin trempé comme un stylet,
    Le jeune Cellini, sans rien voir, ciselait
    Le combat des Titans au pommeau d’une dague.

    José-Maria de Heredia, Les Trophées


    20 commentaires