• Recette: un punch alsacien

    Ma pensée du jour:

    Recette: un punch alsacien

    Punch alsacien au Gewurztraminer

    Ingrédients

    • 1 bouteille de Gewurztraminer
    • 1 bouteille de Crémant
    • 150 g de sucre en poudre
    • 75 cl d'eau gazeuse
    • 4 citrons jaunes non traités
    • 2 oranges non traitées

    Préparation

    Coupez les citrons et les oranges en fines rondelles et retirez les pépins si besoin.

    Dans un grand saladier, mélangez le Gewurztraminer, le sucre en poudre et les rondelles de citrons et d’oranges.

    Laissez reposer le punch au frais pendant 10 heures minimum avant la dégustation.

    Ensuite, ajoutez-y l'eau gazeuse et le crémant et mélangez bien.

    Servez ce punch alsacien au Gewurztraminer dans des verres à punch.


    14 commentaires
  • Musique: Pierre Bachelet , les corons

    Bon dimanche !

    Les corons: Pierre Bachelet


    7 commentaires
  • Un peintre, un tableau

    Ma pensée du jour:

    Un peintre, un tableau

    Ma participation au "Tableau du samedi" chez Lady Marianne:
    http://www.ma-chienne-de-vie.com/

    Raoul Dufy, est né le 3 juin 1877 au Havre, est mort le 23 mars 1953 à Forcalquier est un peintre, dessinateur, graveur, illustrateur de livres, céramiste, créateur de tissus, de tapisseries et de mobilier, décorateur d'intérieur, d'espaces publics et de théâtre français.

    Influencé par le fauvisme et en particulier par l’œuvre de Matisse, il travaille sur des tableaux de rues pavoisées de drapeaux, de fêtes de village, de plages.

    La baie des Anges


    12 commentaires
  • Ma pensée du jour:

    Les fresques d'Edgar Mahler à Pfaffenhoffen 

    Edgar Malher, né en 1955, est un artiste peintre, spécialiste de la peinture artistique sur façades d'immeubles et sur plafonds, mais aussi compagnon ébéniste de formation et diplômé "esthéticien de l'environnement".
    Ce peintre renouvelle la peinture polychrome romano-gothique et baroque ou Wandmolerei d'autrefois, d'origine italienne, où décors peints et inscriptions illustraient les façades à la ville mais aussi à la campagne. On y voyait des fleurs stylisées, des animaux, des personnages, des inscriptions poétiques, satyriques, voire proverbiales inspirées de l'art populaire.
    D'après le journaliste Gilles Pudlowski, qui le surnomme le "maestro des façades",
    Edgar Mahler puiserait son inspiration d'un peintre allemand méconnu de la seconde moitié du 16e siècle, Wenzel Dieterlin. Cet artiste aux multiples talents décora l'actuelle Chambre de Commerce et d'Industrie place Gutenberg à Strasbourg. Une peinture à 2 lectures, chargée de symboles. Et si on y ajoute des morales et des déformations qui nous entraînent vers un univers de rêve comme les œuvres d'Arcimboldo ou de Salvador Dali, voire de Picasso, on a résumé le style d'Edgar Mahler.
    Il exerce donc son art à la fois sur des maisons particulières ou des commerces et sur des pignons déshérités qu'il embellit de ses fresques. En Alsace, il a décoré plus de 120 façades. Mais son terrain de jeu favori est l'ancienne cité brassicole de Pfaffenhoffen où une atmosphère étonnante se dégage des rues aux magnifiques façades colorées.


    14 commentaires
  • Ma pensée du jour:

    Balade à Pfaffenhoffen

    Pfaffenhoffen

    En langue germanique ancienne, Pfaff désignait un ecclésiastique, un clerc, hoffen se traduit par cour, ferme. Pfaffenhoffen était donc une cour domaniale d'un couvent, d'une abbaye .Située dans le département du Bas-Rhin.

    Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace. Le nom de cette commune est le mot français qui comporte le plus grand nombre de « f »

    À 35 km de Strasbourg 30 km de Saverne et 15 km de Haguenau, Pfaffenhoffen est depuis longtemps un lieu de passage, car se situant sur des grands axes, ce qui en a fait une ville prospère durant les siècles passés. Son histoire n'en demeure pas en reste, avec pour citoyen d'Honneur le docteur Albert Schweitzer, le passé glorieux de Pfaffenhoffen se retrouve encore aujourd'hui dans les différents monuments d'époque.

       

    En passant à Pfaffenhoffen, J.K. Rowling s'inspira de ce garçon pour créé Harry Potter.


    13 commentaires