• Bon dimanche !

    Sainte Marthe

    Dicton du jour:

    Mauvais temps le jour de sainte Marthe, n'est rien, car il faut qu'il parte.

    Pensée du jour:

    ****

    Kaoma - Lambada 


    7 commentaires
  • Bon week end !

    Saint Samson

    Dicton du jour:

    À la saint Samson, le temps est bon.

    Pensée du jour:

    ****

     Ma participation au "Tableau du samedi" chez Lady Marianne: http://www.ma-chienne-de-vie.com 

    Karen Wallis est née à Middlesbrough  en Angleterre .

     Depuis de nombreuses années, elle a combiné l'art et l'enseignement. Cependant, quand ses enfants sont partis à l'université, elle a  réalisé qu’elle  pourrait alors se consacrer à la peinture.

    "Je commence chaque peinture avec un dessin lâche au fusain compressé. Je peins ensuite en couches minces, émaux monochromes pour établir la gamme de tons de la peinture. Lorsque cela est bien sec, j'ajoute couleur avec glacis plus minces et les glaçures.

     Je peins en huiles ou acryliques, souvent je  finis avec le travail avec le  couteau  pour l’empâtement, traînant l'arrière-plan dans la figure et vice-versa. Le concept de combiner art et des éléments abstraits crée une image unique qui est traditionnel dans mes manières, mais il a un bord très contemporain. "

     


    12 commentaires
  • Bon vendredi !

    Sainte Nathalie

    Dicton du jour:

    A la Sainte Nathalie, tout est joli.

    Pensée du jour:

    Légende de Lorraine

     

    ****

    Le lac de la Maix

    Autrefois, le lac de Maix n’existait pas, et à son emplacement actuel s’élevait une chapelle et un ermitage.

    Tous les ans, le dimanche de la Fête-Dieu, on venait en pèlerinage. On y accourait de Senones, de Saint-Dié, de Baccarat, et même de la plaine d’Alsace.

    Après messe et cantiques, les pèlerins se détendaient en mangeant un morceau et en buvant un verre de vin avant de prendre le chemin du retour.

    Mais peu à peu, offices et prières diminuèrent, tandis que les réjouissances augmentaient. Bientôt, on y vint surtout pour boire et manger, et même pour s’amuser. Si bien que les moines eux-mêmes négligeaient leur service et, en compagnie des faux pèlerins, passaient la plus grande partie de la journée en ripailles et beuveries. On y dansait aussi au son de la vielle et du violon.

    Une fois, la cloche de la chapelle eut beau sonner l’office, son tintement argentin ne couvrit pas les bruits de la fête. Personne ne l’entendit … ou ne voulut l’entendre. Dansez, dansez mes amis … Vous ne danserez mie longtemps … Seul un vieux moine monta à l’autel, suivi d’un unique enfant de chœur.

    C’est alors que s’abattit sur le peuple en ribote, la colère du Très-Haut. Au moment où le vieux prêtre élevait l’hostie, la terre s’entrouvit dans un grondement du tonnerre et engloutit toute la joyeuse compagnie, avec chapelle et ermitage. Les eaux se précipitèrent avec fureur dans l’immense gouffre, et les danseurs furent changés en poissons.

    Voilà comment se forma le lac de la Maix.

     

    Le jour de la Fête-Dieu, si vous vous promenez sur ses rives au moment de l’élévation, vous entendrez, venant du fond des eaux, un tintement très doux. C’est la petite cloche de l’ancienne chapelle qui prie pour les âmes englouties.


    Le lac de la Maix est situé dans le massif du Donon,en Lorraine, dans les Vosges. Il s'agit de l'un des derniers lacs naturels de formation glaciaire du massif vosgien.

    Sur ses rives se dresse une chapelle bâtie sur les ruines d'un ermitage construit en 1070. Un sarcophage de pierre côtoie la chapelle.

    Le lac de la Maix

    Chapelle proche du lac


    8 commentaires
  • Bon jeudi !

    ****

    Sainte Anne

    Dictons du jour :

    Pour la sainte Anne s'il pleut, trente jours seront pluvieux.
    Si les fourmis s'agitent à la sainte Anne, l'orage descend de la montagne.

    Pensée du jour:

    Légende

    ****

    La momie de l'église Saint Thomas à Strasbourg

    L’église Saint Thomas est l’une des nombreuses curiosités de Strasbourg. Les visiteurs peuvent y admirer le fameux mausolée du maréchal Maurice de Saxe mais le sacristain, guide de cette église, les invite aussi à descendre dans les caveaux.

    Là, au centre de la pièce, ils découvrent un cercueil de verre dans lequel repose le corps embaumé d’une jeune fille. Habillée de sa robe de mariée, elle porte encore ses bijoux. Sa tête repose entourée de fleurs d’oranger. La jeune fille est très bien conservée mais pourtant le spectacle est hideux. D’une maigreur effrayante, la défunte ébauche un sourire affreux. Ses yeux enfoncés dans leurs orbites et ses joues extrêmement creuses font ressortir son nez qui parait beaucoup plus long.

    Cette scène fait régulièrement fuir les curieux qui préfèrent sortir au lieu d’écouter le sacristain leur raconter l’histoire de la jeune et charmante comtesse de Nassau qui décéda au moment de son union avec un noble chevalier alsacien.

    Une ancienne légende raconte que la momie de l’église de Saint Thomas revient à la vie en hiver, lors des bals. Chaque année on peut l’apercevoir virevoltant au milieu des danseuses. Elle a coutume d’apparaitre au bal donné au profit des pauvres. La jeune comtesse fiancée, morte il y a de ça trois siècles, valse avec un entrain endiablé au bras d’un cavalier. Aucun doute c’est bien elle, sa robe blanche, ses bijoux ainsi que sa maigreur squelettique, sa bouche grimaçante et ses yeux perdus dans leurs orbites en attestent. Echappée de son cercueil, elle danse, elle tourbillonne et offre son affreux sourire à qui la regarde.

    Eglise Saint Thomas


    10 commentaires
  • Bon mercredi !

    Saint Jacques

    Dicton du jour:

    Si saint Jacques est serein, l'hiver sera dur et chagrin.

    Pensée du jour:

    Mon poème

     

    ****

    Puits du passé !

     Dans la pénombre du jardin,

    Au commencement d'un beau matin,

    A l'ombre du saule pleureur,

    Trône, tel un vestige du temps passé,

    Le vieux puits, paré de fleurs !

    Dans ce cadre enchanteur,

    Les oiseaux sont à l'honneur,

    De jolis papillons colorés

    Tourbillonnent parmi les jasmins

    et les roses au doux parfum !

    C'est dans ce décor d'infini beauté,

    Que je vous invite... à rêver !

    Michelle


    9 commentaires