• Bon vendredi !

    Pensée du jour :

    La chapelle Sainte-Barbe

    En 1489, au début du mois de juillet, Jehan de Toulbodou, seigneur de Locmalo, vint chasser sur les collines du Faouët, dans le Morbihan. Tout à coup, le ciel s’assombrit et il y eut un violent orage. Apeuré, Jehan alla s’abriter sous des rochers, mais ceux-ci ne tardèrent pas à être frappés par la foudre. Le jeune seigneur, tremblant, se mit à prier sainte Barbe.

    La sainte, née au IIIe siècle à Nicomédie, l’actuelle Izmit, en Turquie, était alors couramment invoquée contre la foudre et le feu. Jehan lui promit que, s’il échappait aux éléments déchaînés, il ferait construire une chapelle qui porterait son nom. L’orage s’éloigna soudain, et Jehan ressortit des rochers sain et sauf. Il tint parole. Le jour même, il demanda au seigneur du château de Faouët de lui vendre une parcelle de ses terres.

     

    On commença à bâtir la chapelle à l’endroit exact où la foudre l’avait épargné.

    La construction s’acheva en 1512. L’édifice subit quelques transformations au fil des siècles, mais resta fidèle à ce qu’avait souhaité Jehan. À gauche de l’autel, des marcheurs, en remerciant sainte Barbe de les avoir protégés de la foudre, déposent des œufs d’autruche en guise d’ex-voto. Ils seraient l’allégorie de la foudre tombant sur le sol, en boule de feu.

    À l’extérieur, le campanile, composé d’une simple charpente reposant sur quatre piliers en granit, abrite une cloche dont le son éloignerait la foudre.

    Elle porterait bonheur à ceux qui la feraient tinter ou qui toucheraient sa corde.

    Sur le sentier en contrebas de la chapelle, après, avoir parcouru 500 mètres, on arrive à une fontaine. Elle se trouve dans un enclos et comporte une niche accueillant la statue de sainte Barbe.

     

    On raconte que les jeunes filles qui désirent savoir si elles vont se marier dans l’année doivent y jeter une pièce. Lorsque celle-ci tombe dans la petite ouverture ronde se trouvant au fond du bassin, la réponse est positive, mais si elle échoue à côté, alors il faudra revenir tenter sa chance l’année suivante.

    La chapelle Sainte Barbe


    14 commentaires
  • Bon jeudi !

    Pensée du jour:

    La butte des Elus

    L’étrange butte du village de Mézières-lez-Cléry, près d’Orléans, dans le Loiret, a toujours fait couler beaucoup d’encre. Certains racontent qu’elle aurait été formée par de la terre que la Vierge de Cléry rapporta dans son tablier. D’autres, plus rationnels, affirment que sa taille imposante – 12 mètres de hauteur et 70 mètres de largeur – laisserait à penser qu’elle fut utilisée comme poste d’observation.

     

    Au XIXe siècle, les croyances et les hypothèses sont remises en question, lorsque le propriétaire de la butte en fait défricher un versant pour planter des vignes. On découvre des sépultures en position verticale, des morceaux d’armures, des bijoux et des épées repliées sur elles-mêmes, provenant certainement de l’âge de fer. On comprend alors que la mystérieuse butte est un tumulus, un amas de terre servant de sépulture, probablement élevé pour des guerriers.

    Ce lieu devient encore plus sacré que jamais et, après la guerre de 1870, les habitants installent une statue de la Vierge à son sommet en remerciement de les avoir protégés.

     

    La sacralisation de la butte et la bienveillance de la Vierge vont faire naître une légende selon laquelle les jeunes femmes qui passent sept fois sous l’arche soutenant la statue, sans sourire ni rire, seront assurées de trouver rapidement un mari ou d’avoir un enfant.

    La butte des élus


    17 commentaires
  • Bon mercredi !

    Pensée du jour:

    Au jardin !

    Dans la pénombre du jardin,

    Au commencement d'un beau matin,

    A l'ombre du saule pleureur,

    Trône, tel un vestige du temps passé,

    Le vieux puits, paré de fleurs !

    Dans ce cadre enchanteur,

    Les oiseaux sont à l'honneur,

    De jolis papillons colorés

    Tourbillonnent parmi les jasmins

    et les roses au doux parfum !

    C'est dans ce décor d'infini beauté,

    Que je vous invite... à rêver !

    Michelle


    14 commentaires
  • Pensée du jour:

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com

    Thème-jardin-choix de Covix

    Marie-Antoinette CORDINA-FONTANA
    décédée à Tours à l'âge de 90 ans
    Née le 8 novembre 1931 à Tunis (Tunisie), demeurant à Tours FRANCE
    Poète classique - Présidente des Joutes poétiques de Touraine
    Chevalier dans l'ordre des Arts et Lettres ;
    Officier dans l'ordre national des Palmes académiques.

    Mon jardin

    Mon jardin si petit, si riant, si coquet
    Propose gentiment son calme et sa fraîcheur
    Groupant toutes ses fleurs, il forme un grand bouquet
    Le chèvrefeuille ocré diffuse sa senteur.
    Le rosier vermillon croule sous le portail
    Offrant au vent léger son parfum épicé
    Et s’ouvre pleinement en un large éventail
    Sur le support ancien de bois entrelacé.
    Le lierre allègrement monte le long du mur
    Dans ses feuilles parfois se faufile un oiseau
    Ce minuscule Eden couronné par l’azur
    S’arrête court devant les perles d’un rideau.

     

    Marie-Antoinette CORDINA-FONTANA


    12 commentaires
  • Bonne semaine !

    Pensée du jour :


    14 commentaires