• Bonne semaine à vous !

    Saint Gaël

    Dicton du jour:

    Quand secs sont les Avents, abondant sera l'an.

    Pensée du jour :

    ****

    Vous êtes au volant d’une voiture et vous roulez à vitesse constante.
    A votre droite, le vide. A votre gauche, un camion de pompiers qui roule à la même vitesse et dans la même direction que vous.
    Devant vous, un cochon, qui est plus gros que votre voiture !
    Derrière vous, un hélicoptère qui vous suit, en rase-motte.
    Le cochon et l’hélicoptère vont à la même vitesse que vous.
    Face à tous ces éléments, comment faites-vous pour vous arrêter ?

    C’est simple, vous descendez du manège !

    ***

    Un homme va au cinéma. Il achète son billet a la caisse et entre. Une minute après il revient et en achète un autre. Une minute plus tard, il revient et achète encore un autre billet. La caissière lui demande :

    – Je ne comprend pas, je vous ai déjà vendu 3 billets et vous en voulez encore ?

    L’homme dit :

    – Je sais mais quand j’entre dans la salle, il y a un mec qui me le déchire !!

    ***

    Un chef de renom prend le train pour partir en vacances. Comme il dispose d’une petite heure avant le départ, il s’arrête au buffet de la gare et commande le plat du jour.
    Rapide, le serveur lui amène immédiatement un steack-purée superbement présenté.
    Le chef qui a obtenu trois étoiles au guide Michelin est très surpris par l’apparence de l’assiette. Il félicite chaleureusement le serveur : « Permettez-moi de vous féliciter pour la présentation de vos plats. Et je m’y connais, je suis du métier. »
    « Ah bon ? » Fait le serveur.
    Un rien vaniteux, le client poursuit :  » Si tous les buffets de gare pouvaient être aussi soucieux de l’apparence des mets qu’ils servent, des établissements « trois étoiles » comme le mien n’auraient plus de raison d’exister. Et dites-moi, un petit truc entre confrères ; comment réussissez-vous à faire d’aussi jolis dessins sur le beurre ? »
    Et le serveur : « Avec mon peigne, pourquoi ? »

    ***

    Un indien arrive au saloon, un fusil à pompe dans une main, et un seau de bouse de bison dans l’autre.
    – Bison mugissant vouloir café !
    Le serveur lui apporte, l’indien descend la tasse en une gorgée, jette le contenu du seau en l’air, met un coup de fusil dedans et part.
    Le lendemain, il revient au saloon et redemande du café.
    – Ho ! Attends un peu là ! s’exclame le patron, on est encore en train de nettoyer ton coup d’hier. C’est quoi c’t’histoire?
    – Moi prendre cours de management pour être cadre supérieur. Ça travaux pratiques. Moi arriver le matin, boire café, semer la merde puis disparaître toute la journée.


    17 commentaires
  • Bon dimanche !

    Sainte Alice

    Dicton du jour:

    Quand il, pleut à la Sainte Alice, c'est souvent comme vache qui pisse !

    Pensée du jour:

    ****

    Pierre Groscolas - Lady Lay 

     


    7 commentaires
  • Bon week end !

    Sainte Ninon

    Dicton du jour:

    À la saint Ninon, décembre trop beau, été dans l'eau.

    Pensée du jour:

    ****

    Ma participation au "Tableau du samedi" chez Lady Marianne: 

     

    http://www.ma-chienne-de-vie.com

    Thème-les petits métiers

    L'un des petits métiers d'autrefois les plus insolites et les plus méconnus et celui d'allumeur de réverbères, également appelé falotier.

    Erik Ludvig Henningsen (1855-1930), The lamplighter (Le Falotier), 1895, huile sur toile, collection privée.

    Erik Ludvig Henningsen est un peintre et illustrateur danois, connu pour ses tableaux au réalisme social qu’il réalisa durant les années 1880-1890. Dans ses œuvres, il aimait à représenter les conditions de vie de certaines catégories de la population telles que les sans-emplois, les femmes, les enfants, les personnes âgées et les ouvriers, l’une ou l’autre de ces populations occupant toujours une place centrale dans ses peintures. 

     


    15 commentaires
  • Bon vendredi !

    Sainte Odile

    Dicton du jour:

    Quand à la Sainte Odile tombe la neige, le gel est souvent du cortège.

    Pensée du jour: 

    ****

    Cette coutume d’offrir un Poinsettia à Noël nous viendrait du Mexique. La légende que voici est liée à cette plante magnifique.

    Il était une fois…une jeune fille très pauvre du nom de Pepita. Elle était bien triste en se dirigeant vers l’église, en ce 24 décembre au soir, car elle n’avait aucun cadeau à offrir à l’Enfant-Jésus, comme le faisaient plusieurs jeunes de son village.

    Elle s’était assise sur les marches de l’église, trop peinée pour y entrer, lorsqu’un vieil homme l’approcha et tenta de la consoler. Il lui expliqua que Jésus appréciait tous les cadeaux, même les plus humbles, s’ils venaient d’un cœur sincère. La jeune fille se leva et marcha pour trouver ce qu’elle pourrait bien offrir pour Noël. Sur le bord de la route, elle remarqua une plante d’un vert sombre, qui lui semblait plutôt ordinaire, mais c’est tout ce qu’elle avait pu dénicher dans cet environnement de terre un peu sèche.

    Comme les autres, elle entra dans l’église et déposa sa plante près de l’amas de cadeaux placés tout autour de la crèche de l’Enfant-Jésus. Le lendemain, on cria au miracle lorsque l’on s’aperçut que la plante présentait maintenant de magnifiques bractées rouges apparues durant la nuit. Depuis cet événement, les poinsettias sauvages perpétuent la tradition dans le temps de Noël…à condition d’être laissés quelques nuits auparavant dans l’obscurité.

    Depuis cette légende, les Mexicains décorent l’église et leur maison de ces merveilleuses flores de la Noche Buena, dans le temps de Noël. Au fil du temps, la tradition s’est répandue à d’autres pays et même d’autres continents.

    Ce qui est étonnant c’est que cette plante et ses bractées étaient connues depuis longtemps au Mexique, puisqu’on s’en servait pour fabriquer un onguent pour soigner les maladies de peau. On l’utilisait également pour confectionner une teinture cramoisie idéale pour colorer les tissus. C’est qu’on avait tout simplement oublié de remarquer à quel point le Poinsettia était beau. 


    18 commentaires
  • Bon jeudi !

    Sainte Lucie

    Dicton du jour:

    Les jours après la sainte Luce, diffèrent du saut d'une puce.

    Pensée du jour:

    ****

    La légende du sapin de Noel. 

    La légende du sapin de Noël

    C'était la belle nuit de Noël. Il avait neigé toute la journée.

    Le soir venu, le ciel enneigé fit place à un beau ciel étoilé.

    Il était tard et la nuit avait surpris un bûcheron dans les bois alors qu'il rentrait chez lui.

    L'homme s'arrêta pour reprendre son souffle. Il leva les yeux et vit devant lui un sapin qui se découpait sur le ciel limpide.

    Mille petites étoiles resplendissaient et semblaient s'être posées sur ses branches enguirlandées de fils d'argent.

    Il contempla un long moment ce merveilleux spectacle.

    Puis il dégagea les racines du petit sapin, le souleva sans peine et l'emporta chez lui où sa femme et ses deux enfants l'attendaient.

    Comme par miracle, les étoiles et les fils d'argent étaient restés sur les branches.

    Et toute la Sainte Nuit, la maisonnette du bûcheron fut illuminée par le petit sapin.


    17 commentaires