• Pensée du jour:

    Un hôte rusé et joyeux !

     

    Venu en sautillant dans l'arbre du jardin

    En ce jour illuminé par l'astre divin,

    Ne craignant ni le chien ni le chat du voisin,

    Dans les branches feuillues et fleuries,

    Rien n'effraie cet adorable et charmant

    Écureuil qui, de son air coquin, s'est fait l'hôte

    Du grand chêne, qui l'abrite et l'accueille

    Insouciant, de me voir l'observer...du coin de l’œil !

    Michelle

     


    12 commentaires
  • Bon mardi !

    Pensée du jour:

     

    Il fera longtemps clair ce soir

     

    Anna de Noailles


    Il fera longtemps clair ce soir, les jours allongent.

    La rumeur du jour vif se disperse et s’enfuit,

    Et les arbres, surpris de ne pas voir la nuit,

    Demeurent éveillés dans le soir blanc, et songent...

     

    Les marronniers, sur l’air plein d’or et de lourdeur,

    Répandent leurs parfums et semblent les étendre ;

    On n’ose pas marcher ni remuer l’air tendre

    De peur de déranger le sommeil des odeurs.

     

    De lointains roulements arrivent de la ville...

    La poussière qu’un peu de brise soulevait,

    Quittant l’arbre mouvant et las qu’elle revêt,

    Redescend doucement sur les chemins tranquilles ;

     

    Nous avons tous les jours l’habitude de voir

    Cette route si simple et si souvent suivie,

    Et pourtant quelque chose est changé dans la vie ;

    Nous n’aurons plus jamais notre âme de ce soir...

    Anna de Noailles, (1876-1933), « Il fera longtemps clair ce soir… », Les éblouissements, 1907.

     


    8 commentaires
  • Pensée du jour:

     

    La légende conte:  Un jeune enfant Cyparissus  s'occupait d'un cerf aux cornes d'or et au cou orné de colliers de pierres précieuses. Cyparissus adorait cette bête. Malheureusement, un jour, par accident il la blessa avec un javelot et le cerf mourut de cette blessure. Cyparissus fut inconsolable et demanda aux dieux de le faire mourir aussi. Devant leur refus il supplia de verser des larmes éternelles. Le cyprès devint le symbole de la douleur et du souvenir et prit place dans les cimetières.

    Platon croyait que le bois du cyprès était plus durable que le bronze ce qui en faisait un symbole d'éternité. 

    Chez les Perses, il était l'arbre primitif du paradis iranien, était planté devant tous les temples et tous les palais, chez les Grecs plusieurs bois de cyprès avaient gardé un caractère sacré. Ces croyances ont beaucoup contribué à répandre cet arbre en France. En Provence où le cyprès fait partie du paysage, les propriétaires des mas plantaient deux cyprès à l'entrée de la propriété. Ces cyprès étaient destinés en plus de la marque d'entrée dans la propriété à devenir les futures poutres maîtresses du toit du mas quand viendrait le temps de refaire la toiture.


    13 commentaires
  • Kaoma-La lambada

    Kaoma "La Lambada"


    5 commentaires
  • Bon week end !

    Pensée du jour:

    Les Coquelicots à Argenteuil, peint par Claude Monet en 1873,


    8 commentaires