• Le rouge gorge familier

    Bon mercredi !

    Le Rouge-gorge familier est une espèce de passereau, le mâle et la femellesont presque identiques, avec une couronne, des ailes, le dessus et la queue de couleur brune, une bande grise sur les côtés de la gorge, un ventre blanc et la fameuse « gorge rouge », plus précisément de couleur orange foncé tirant vers le rouge. L'identification des jeunes peut se révéler difficile, car il leur manque la tache rouge et ils présentent un plumage brun tacheté. Le rouge-gorge est légèrement plus petit qu'un moineau avec une taille de 14 cm et un poids de 16 à 22 grammes, il est rondelet et haut sur pattes, ses yeux noirs sont également caractéristiques. L'âge maximal d'un rouge-gorge est de 18 ans.

    Le rouge-gorge chante toute l'année sauf en été. En hiver, les deux sexes défendent chacun un territoire en chantant. Son chant mélodieux et allongé lui sert à défendre ses territoires de printemps et d'hiver. Le rouge-gorge familier bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981(modifié en 2009) relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter s'il s'agit d'oiseaux prélevés dans le milieu naturel. Depuis mars 2006 et en application de la réglementation européenne, les oiseaux d'élevage ne sont plus concernés par ces interdictions.

     


    13 commentaires
  • Le bouvreuil pivoine

    Bon mardi !

    Le bouvreuil pivoine

     

    Le Bouvreuil pivoine  est une espèce de passereau d'Eurasie.Il vit et se nourrit en couple, à la lisière d'un bois ou d'une haie. Il disparaît rapidement si on l'approche. Visiteur régulier des petits jardins, surtout dans les régions riches en vergers, il reste très discret, à l'abri de la végétation.

    Sa livrée élégante lui vaut d'être l'un des passereaux les plus populaires et il est souvent représenté sur les cartes de vœux de la nouvelle année, sur fond de paysage enneigé.

    Le Bouvreuil pivoine fréquente surtout les milieux boisés, avec une prédilection pour les bois de conifères. Il visite aussi régulièrement les parcs, jardins, haies et buissons et les vergers où il abonde en hiver et au printemps, attiré par les bourgeons des arbres fruitiers qu’il cisaille avec appétit. Mais il ne s’écarte jamais très longtemps du couvert que lui offrent les arbres et les fourrés où il passe souvent inaperçu,Il se nourrit aussi des graines des résineux, dont il parvient aisément à décortiquer les cônes, et des herbes folles  ainsi que de celles contenues dans les baies sauvages.
    Sa seconde source d'alimentation est bien connue : ce sont les bourgeons, au grand regret des arboriculteurs.

     

     


    10 commentaires
  • Bonne semaine à tous !

    Je consacre cette semaine à quelques jolis oiseaux

    Le cardinal rouge

     

    Le Cardinal rouge est une espèce de passereaux d'Amérique du Nord, il doit son nom à la couleur rouge du plumage du mâle qui rappelle les vêtements rouges des cardinaux catholiques. Il est présent au sud du Canada, dans l’est des Etats-Unis, au Mexique, et au nord du Guatemala.Il fréquente les bois, les jardins et les marais.

    Le Cardinal rouge est un oiseau chanteur de taille moyenne avec une huppe caractéristique sur la tête et un masque facial noir chez le mâle et gris chez la femelle. le mâle est rouge vif tandis que la femelle est d’un brun rougeâtre terne. Le Cardinal rouge est principalement granivore mais se nourrit également d’insectes et de fruits. Le mâle est territorial et défend son territoire par le chant. Pendant la parade nuptiale, le mâle nourrit la femelle bec à bec. La femelle pond de deux à quatre fois par année et 3 à 4 œufs sont pondus par couvée.

    Le Cardinal rouge était autrefois prisé comme animal de compagnie mais sa vente est maintenant interdite aux États-Unis et au Canada grâce à la loi sur la covention concernant les oiseaux migrateurs de 1918.

     


    12 commentaires
  • Parcs et serres extraordinaires

    Bon dimanche !

    Les serres royales de Laeken en Belgique.

     

    Les serres royales de Laeken comptent parmi les principaux monuments du XIXe siècle en Belgique. Elles ont été entièrement édifiées en métal et en verre, ce qui représentait pour l’époque une innovation spectaculaire tout comme le Crystal Palace (édifié à Londres par l'architecte Paxton en 1851).

    En 1873, l’architecte Alphonse Balat conçoit pour le roi Léopold II un complexe de serres en relation avec le château de Laeken.

    Ce complexe revêt l’apparence d’une ville de verre implantée dans un paysage vallonné. Il est caractérisé par des pavillons monumentaux, des coupoles de verre, des larges galeries qui parcourent le terrain comme des rues couvertes.

    Les serres ont surtout inspiré la nouvelle architecture belge de cette époque. Leur rayonnement s’est propagé, avec l'Art nouveau, à travers le monde entier.

    L'ouverture au public une quinzaine de jours par an seulement, toujours à la même période, est l'occasion de découvrir un des monuments les plus remarquables du patrimoine belge et d'y admirer les collections de plantes et de fleurs exotiques dont certaines ont été ramenée des expéditions au Congo pour Léopold II.

     


    6 commentaires
  • Bon week end !

    Les serres d'Auteuil !

    Le jardin et les serres d'Auteuil est un lieu dédié à la botanique depuis 1761 quand Louis XV fit aménager un jardin décoré de nombreux parterres de fleurs et déjà pourvu de serres. Abandonné ensuite et racheté par la Ville de Paris, il devient en 1898 un lieu de production horticole pour Paris. Amputé du tiers de sa surface en 1968 (lors de la création du noeud autoroutier d'Auteuil et du boulevard périphérique) le centre horticole a été déplacé à Rungis où il occupe aujourd'hui une surface de 44 hectares et produit plus de trois millions de végétaux. Désormais le jardin et les serres d'Auteuil occupent six hectares et sont consacrés aux plantes de collection. A l’orée du Bois de Boulogne, cet espace constitue un lieu de repos et d'exotisme tropical et une occasion de profiter d'une végétation exubérante, même en plein hiver.

    Les serres d'Auteuil et du jardin des Plantes, édifices de fer et de verre font parties des dernières grandes serres construites au XIXeme siècle. A cette époque les jardins d'hiver étaient très en vogue. Particulièrement bien conçues leur dessin en arrondi favorise à la fois l'ensoleillement et la bonne évacuation des eaux de condensation. Leur couleur bleu vert contribue aussi largement à les intégrer harmonieusement dans un milieu végétal. Elles se fondent dans un jardin constitué de plus de 260 arbres et arbustes originaires de toutes les parties du monde. Rares, parfois centenaires, exotiques...certains arbres sont des oeuvres d'art végétales. On peut y admirer Gingko biloba, Parasol chinois, Arbre à caramel, Chêne liège, Margousier, Magnolia grandiflora, Palmier chanvre...

     


    6 commentaires