• Paul Verlaine

    Paul Verlaine

    Paul Marie Verlaine est un poète français, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896.

    Verlaine s'annonce comme un poète à la voix particulière, jouant subtilement sur les mètres pairs et impairs, les rythmes rompus et les formes courtes dont le sonnet. Se plaçant sous la sombre égide de Saturne, il cultive une tonalité mélancolique qui fait de certains poèmes des incontournables de la poésie lyrique.

    Poète de la confidence, de la musicalité et de la suggestion, Verlaine a pu se voir reprocher  sa complaisance pour la mélancolie d'homme malheureux (Pauvre Lelian dit-il en parlant de lui, J'ai perdu ma vie conclut-il dans Parallèlement (Révérence parler, I) et sa langueur décadente, et on a pu aussi critiquer sa fadeur . Néanmoins cette voix dont on retient les murmures constitue une des formes importantes du renouveau poétique dans le dernier tiers du XIXe siècle  et son influence sera grande, à travers les symbolistes comme Jean Moréas et les décadentistes, et le poète aura de nombreux héritiers comme Guillaume Apollinaire qui « tend une main à Verlaine »

    Paul Verlaine, poète bisexuel, aborde dans son œuvre les amours hétérosexuels comme homosexuels (y compris l'homosexualité féminine).

     

    Paul VERLAINE   (1844-1896)

     

    Impression de printemps

    Il est des jours - avez-vous remarqué ? -
    Où l'on se sent plus léger qu'un oiseau,
    Plus jeune qu'un enfant, et, vrai ! plus gai

    Que la même gaieté d'un damoiseau.

    L'on se souvient sans bien se rappeler...
    Évidemment l'on rêve, et non, pourtant.
    L'on semble nager et l'on croirait voler.
    L'on aime ardemment sans amour cependant

    Tant est léger le coeur sous le ciel clair
    Et tant l'on va, sûr de soi, plein de foi
    Dans les autres, que l'on trompe avec l'air
    D'être plutôt trompé gentiment, soi.

    La vie est bonne et l'on voudrait mourir,
    Bien que n'ayant pas peur du lendemain,
    Un désir indécis s'en vient fleurir,
    Dirait-on, au coeur plus et moins qu'humain.

    Hélas ! faut-il que meure ce bonheur ?
    Meurent plutôt la vie et son tourment !
    Ô dieux cléments, gardez-moi du malheur
    D'à jamais perdre un moment si charmant.

    Paul Verlaine

    « Gustave DoréAlbert Schweitzer »

  • Commentaires

    11
    Vendredi 17 Janvier 2014 à 23:23

    Un auteur que j'aime bien lire , mais je n'en ai plus trop le loisir ! Bisous et bon samedi 

    10
    Vendredi 17 Janvier 2014 à 06:52

    J'aime Verlaine et j'ai lu avec plaisir. Merci de la joie que tu m'apportes chaque jour avec tes  photos et écrits. Bon week-end. Bises

    9
    Vendredi 17 Janvier 2014 à 00:21

    il a été écrit de magnifiques poèmes qui sont souvent appris dans les écoles

    8
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 16:48

    ah Paul Verlaine , le seul que je me rappelle de l'école  :  lol lol 

    les sanglots longs des violons de l'automne , berce mon coeur  ... 

    merci pour pour ce bel article - poème   !!!  bonne fin de journée  a+

    7
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 13:34

    Bonjour Michelle un très grand poète j'aime beaucoup le lire !

    une vie bien dissolue   qu'il a eu

    bisous monique

    6
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 13:04
    LADY MARIANNE

    un poète de Metz, mon mari de Montigny ne m'en a pas parlé ! lol
    je lis qu'il buvait--- souvent les grands artistes ont une vie un peu dissolue-- les peintres aussi !
    bon jeudi ! bisous !

    5
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 12:17

    Bonjour Michèle,

    Très bon poète dont je me souviens avoir appris "Le ciel par-dessus le toit" dans ma jeunesse et dont je me souviens encore des premiers mots. Il a eu une drôle de vie et est mort à la cinquantaine, ça fait jeune.

    Bonne journée, gros bisous à bientôt.

     

    4
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 11:42

    ...drôle de vie mais des poèmes sublimes!

    Gros bisous de Mireille du Sablon

    3
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 10:50

    bonjour michele!!!j'en ai apris au moins une de paul verlaine,mais tu vois je ne me rappelle plus!!lol!!bonne journee et bisous

    2
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 09:18

    Bonjour MamyKool

    Ah oui Verlaine il a pas eu une belle vie il buvait, il a fait de la prison ce qui lui a permis d'écrire, il est mort à 51 ans pas très vieux

    Je te souhaite une bonne journée bisous

    1
    Jeudi 16 Janvier 2014 à 08:51

    beau poème bonne journée bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :