• Légende/Azénor, la captive du châreau de Brest

    Bon week end !

     

    Le château de Brest est un château fort qui domine la ville de Brest. Plus ancien monument de la ville, il conserve depuis dix-sept siècles sa vocation originelle de forteresse militaire dans un site d'une grande importance stratégique, le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 21 mars 1923.

    Azénor, la captive du château de Brest

     

    En 537, la jeune Azénor épouse du comte Chunaire de Goëlo subissait les critiques et les mauvais traitements de la seconde femme de son père. La marâtre ne tarissait pas de calomnies et de ragots sur la jeune mariée.

    Folle de jalousie et toute emplie de fiel elle réussit même à persuader l'époux de la pauvre Azénor de l'infidélité de celle-ci. Le divorce par consentement mutuel restant à inventer, le comte ramena la malheureuse chez son père qui la fit enfermer dans la tour portant désormais son nom.

    La pauvre comtesse passait ses journées à prier et à appeler le pardon du Seigneur sur ses bourreaux,

    en attendant d'être brûlée vive, puisque tel était le châtiment réservé aux pécheresses.

    Le jour de son exécution le feu ne voulut jamais prendre. Cela ne suffit pas à attirer la grâce des hommes après celle du ciel, la jeune femme fut placée dans un tonneau et jetée à la mer.

    Il paraît qu'un ange veilla sur son voyage

    et la fit accoster quelques temps plus tard sur la terre d'Irlande.
     
    Pendant ce temps, la méchante et cruelle belle-mère aux portes de la mort avait avoué sa machination. Aussitôt le comte s'embarqua à la recherche de son épouse d'un seul coup bien aimée.

    L'être céleste qui avait guidé Azénor refusant probablement d'aider son époux, celui-ci erra longtemps de pays en pays avant d'accoster enfin sur les côtes irlandaises. Et là, oh miracle, le mari cruel remarque un jeune enfant véritable sosie de la fugitive.

    La pauvre devenue lavandière pour subvenir à ses besoins et à ceux de son fils,

    toujours aussi bonne et généreuse accepta de reprendre la vie commune et tous trois regagnèrent

    la Bretagne où ils vécurent heureux sous le ciel serein de leur nouvel amour.

    Le château de Brest

     

    « Légende/Le passage du GoisLégende de la chapelle de l'aumône »

  • Commentaires

    16
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 21:50

    Bonsoir Michèle.

    Une légende qui se termine bien.

    Ici, de la pluie, pratiquement toute le journée.

    Chez vous, surement pas mieux.

    Bisous et bonne nuit.

    Caresses a tit Arthur.Aimée

    Upload image

    15
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 12:26

    Voila un chateau que je connais bien car mes grands parents paternels et mon pére étaient Brestois et j'ai passé étant jeune beaucoup de vacances mais je ne connaissais pas la légende , cela fait quelques années que je n'y suis retournée , mes grands parents sont enterrés à Brest  ou ils ont vécu , il n'y a plus personne de la famille ! Bisous Michelle !

    14
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 02:43
    Mr-He
    Bonjour merci de ton gentil com Je te souhaite un très bon dimanche Nos amitiés bises Qing&René
    13
    Samedi 15 Novembre 2014 à 21:46

    Très jolie légende

    J'aime beaucoup

    Bonne soirée et bon dimanche

    Bises de Laure et Boutondor

    12
    Mimi de Bruges
    Samedi 15 Novembre 2014 à 17:58

    Une belle légende qui se termine bien, mais quel vilain seigneur quand même. 

    Bon week end. Gros bisous

    11
    Samedi 15 Novembre 2014 à 17:10

    une légende qui se termine bien

    10
    Samedi 15 Novembre 2014 à 17:00

    Coucou Mamykool

    Brûlée vive : froid dans le dos ! Les monstres sont de toutes époques !!!

    Ici, le feu ne prendrait pas : trop de trombes d'eau ! he

    Pas bon non plus de se retrouver dérivant dans un tonneau : des torrents bouillonnants partout chez nos voisins !

    Heureusement, nous échappons au désastre de l'inondation ! OUF !

    Ils vécurent heureux ??? Aurais-je su revenir malgré le fait d'avoir un petit homme à nourrir ??? j'en doute !  beurk

    Merci, chère conteuse, et à bientôt

    Bisous détrempés

    9
    Samedi 15 Novembre 2014 à 12:16

    Bonjour Michelle une triste légende qui finit bien, a ces belles mères,

    je reprend la visite des blogs entre deux orages mais je crois que ce n'est pas encore fini ,il refait nuit que d'eau c'est terrible pour ce du centre var.

    bisous monique

    8
    Samedi 15 Novembre 2014 à 11:14

    bonjour michele!!!ha !!dans le temps il ne fallait pas badinner!!!heureusement que ça a evoluer!!mais belle fin tout de meme!!!bon weekend et gros bisous

    7
    Samedi 15 Novembre 2014 à 10:59

    Bonjour Mamy Kool,

    Très beau diapo ! j'aime bien

    La légende est triste au début , mais un beau dénouement. .

    Je te souhaite une bonne journée qui j'espère est moins grise

    et humide que chez nous. Bisous

    Nadine

    6
    Samedi 15 Novembre 2014 à 10:48

    Bonjour Michelle, c'est fou la mentalité qu'avaient les gens à cette époque, très beau diaporama! un très beau château sur la mer comme j'aime !

    bon samedi gros bisous Rozy

    5
    Samedi 15 Novembre 2014 à 10:17

    Bonjour

    C'est incroyable la cruauté des gens....

    Bisous

    4
    Samedi 15 Novembre 2014 à 09:52
    LADY MARIANNE

    à l'époque si on déplaisait, on employait les grands moyens !!
    reprendre la vie commune je n'aurais pas accepté !!
    non mais !!
    bon week-end-

    3
    Samedi 15 Novembre 2014 à 09:04

    Bonjour MamyKool

    Bien dis donc brulée vive mais ça doit être affreux, enfin ça fini bien

    Je te souhaite une bonne journée, bisous

    2
    Samedi 15 Novembre 2014 à 08:31

    C'est une belle légende même si elle commença mal pour cette Azénor ... douce journée gros bisous à vous Deux ! 

    1
    Samedi 15 Novembre 2014 à 07:41

    Très joli château. Bon week-end. A lundi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :