• Bonne semaine !

    Le houx

     

    Époque de l'année oblige on utilise beaucoup les pommes de pins, les noix et différentes branches sèches dans les décorations de Noël.

    L'une d'elle, sans doute la plus célèbre est le houx.

    Selon la légende, lorsque la famille fut obligée de fuir en Egypte afin d'échapper à Hérode qui en voulait à la vie de Jésus, plusieurs miracles ont permis à la Sainte Famille de progresser sans danger.

    On raconte que l'un de ses miracles eut lieu grâce à des branches de houx. En effet alors que les soldats d'Hérode étaient sur le point de les trouver,le houx étendit ses branches afin de les cacher.

    Marie, très reconnaissante, l'aurait béni en annonçant que le houx resterait vert, symbole d'immortalité.


    17 commentaires
  • Bon dimanche !

    Pas de marché de Noël cette année à Strasbourg la cause on la connait, c'est triste, mais la ville est toujours superbement illuminée !

    Vidéo du grand sapin 2020 !

     


    11 commentaires
  • Bon week end !

    LA LEGENDE DU POINSETTIA

    C'était la veille de Noël. Tout au fond de l'église, Lola, une petite mexicaine, tout en larmes, priait : "S'il-te-plaît, mon Dieu, aide-moi! Comment pourrais-je montrer à l'Enfant Jésus que je l'aime, je n'ai pas la plus petite fleur à lui offrir pour mettre au pied de sa crèche!" Soudain, il y eut un éclair brillant, et Lola vit à côté d'elle son ange gardien. "Jésus sait que tu l'aimes, Lola, il voit tout ce que tu fais pour les autres. Ramasse seulement ces plantes qui poussent sur le bord de la route".

    "Mais ce sont des mauvaises herbes!" s'écria Lola.

    "Les herbes qu'on appelle mauvaises sont seulement des plantes dont l'homme n'a pas encore découvert ce que Dieu veut qu'il en fasse" répondit l'ange dans un sourire.
    Lola entra dans l'église les bras chargés de cette verdure disparate et la déposa respectueusement parmi les autres fleurs qu'avaient apportées les habitants du village. Soudain, un murmure d’ébahissement parcourut la chapelle : les «mauvaises herbes» de Lola étaient transformées en superbes fleurs rouges comme des langues de feu! C'est depuis ce jour que les poinsettia s'appellent au Mexique «Flores de la Noche Buena», fleurs de la Sainte Nuit.

      En 1825, Joël Poinsett, un ambassadeur des États-Unis au Mexique, rapporta des boutures de cette plante et la fit connaître aux Américains et aux Canadiens. On l'offre en cadeau à Noël.



    9 commentaires
  • Bon vendredi !

    C'est le plat que je ferais le soir du réveillon de Noël et que nous dégusterons chez mon fils Lionel à Soufflenheim.

    Chapon au champagne et aux girolles

     

    Ingrédients(6personnes)


    1 chapon d'environ 2 kg coupé en morceaux

    2 échalotes

    40 cl de champagne

    50 cl de crème liquide

    50 gr de beurre

    50 g de fond de volaille

    100 g de girolles séchées

    15 cL d’huile de tournesol

    Sel/poivre

     

    Préparation:

    1h30 avant de commencer la recette, plongez les girolles dans un récipient d'eau chaude et laissez-les s'hydrater ne les laissez pas tremper trop longtemps afin d’éviter qu’elles se gorgent d’eau.Épluchez et ciselez les échalotes.Salez et poivrez les morceaux de chapon

    Dans une cocotte, faites fondre la moitié du beurre et 2 cuillerées à soupe d'huile, puis colorez les morceaux de chapon de chaque côté et réservez-les dans un plat. Dans la même cocotte, faites suer sans les colorer les ¾ des échalotes. Ajoutez le champagne et portez à ébullition, puis ajoutez la crème et montez le tout à ébullition. Ajoutez le fond de volaille, puis montez à nouveau à ébullition et rectifiez l’assaisonnement, avant d’ajouter les morceaux de chapon colorés. Couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 1 heure en remuant toutes les 15 minutes.

     Egouttez les girolles dans une passoire et réservez. Dans une poêle, faites chauffer les 5 cL d’huile restants et faites suer le reste des échalotes. Ajoutez les girolles égouttées, salez et poivrez. Faites cuire la poêlée jusqu’à évaporation complète de l’eau de cuisson, puis ajoutez la poêlée dans la cocotte avec le chapon et rectifiez l’assaisonnement.
     Dressez un morceau de chapon par assiette et nappez-le de sauce aux girolles. Choisissez l’accompagnement que vous préférez, une bonne purée, par exemple. Dégustez bien chaud.

     

     


    14 commentaires
  • Bon jeudi !

    Un soir de Noël, un pauvre enfant cherchait à vendre deux sapins tout maigres pour pouvoir acheter un peu de nourriture pour sa famille.

    Hélas, à chaque fois qu'il frappait à une porte on lui opposait un refus. Toutes les maisons avaient déjà leur sapin décoré de boules scintillantes, les plats fumaient sur les tables, les odeurs des victuailles flottaient jusque dans la rue.

    Le pauvre enfant frappa à une dernière porte avant de s'en retourner chez lui. Un homme lui ouvrit, prit les deux sapins et devant l'air ébahi de l'enfant le paya avec une pièce d'or. L'enfant avait vu qu'un magnifique sapin trônait déjà dans la salle à manger.

    L'homme posa les deux sapins dans un coin. Le lendemain la femme en nettoyant la maison posa les deux sapins devant la porte. Les enfants qui jouaient dans la neige en attendant l'heure de la messe, s'en emparèrent et allèrent, par jeu, les planter derrière l'église.

    Les cloches sonnèrent pour appeler les fidèles. A la fin de la messe quand tout le monde se retrouva dehors, la foule cria au prodige. Deux sapins hauts comme le clocher, aux vastes branches s'élevaient vers le ciel.

    Une colombe s'échappa d'un vitrail de l'église pour voler d'une cime à l'autre avant de reprendre sa place sur le vitrail.

    Tous les oiseaux du ciel se joignirent aux habitants pour chanter la gloire des gens charitables dans l'air pur de Noël.


    14 commentaires