• La rose en parfumerie

    Bon week end !

     

    Depuis l’Antiquité, la parfumerie a toujours fait un grand usage de la rose, soit en soliflore (la rose constitue l’essentiel du parfum), soit comme note de cœur associée à d’autres essences dans les parfums dits floraux, et plus généralement dans près de la moitié des parfums féminins.

    L’eau de rose est connue pour son pouvoir adoucissant, en particulier pour les soins du visage et de nombreux produits de beauté utilisent de la rose, à la fois pour son parfum et son effet adoucissant : crèmes démaquillantes, masques, crèmes, lotions, huile essentielle dans les huiles de massage, eau de rose pour les bains, comme lotion ou pour parfumer l’eau des ablutions.

    L’essence de rose est obtenue soit par distillationn, procédé qui permet d’utiliser le résidu sous forme d’eau de rose, soit par enfleurage, technique consistant à capter l’essence grâce à de la graisse, dont on extraira ensuite la « concrète », puis l’« absolue ».

    La fragrance caractéristique de l’huile essentielle de rose émane de la β-damascénone, sa composante principale. Elle renferme également de la damascénone, de la β-damascone, de la β-ionone ainsi que des dérivés terpéniques, en l’occurrence l’oxyde de nérol et l’oxyde de rose.

    Les deux espèces les plus cultivées pour cet usage sont Rosa damascena, ou rose de Damas, et Rosa centifolia, longtemps cultivée à Grasse sous le nom de « rose de mai ». Il faut cependant savoir qu’aujourd’hui on dispose de nombreuses « copies » synthétiques qui permettent de se passer d’essences naturelles.

     

     


    16 commentaires
  • La rose dans les expressios française

    Bon vendredi !

     

    • « Être frais comme une rose » : avoir un joli teint, l’air reposé
    • « Ne pas sentir la rose » : sentir mauvais
    • « Envoyer sur les roses » : éconduire
    • « Découvrir le pot aux roses » : découvrir la vérité
    • « Une histoire à l'eau de rose » : une histoire mièvre

    La rose en littérature:

    Le Roman de la Rose est l'une des œuvres les plus célèbres du Moyen Age. Écrit par Guillaume de Lorris

    Au XVIe siècle, chez les poètes et spécialement chez Pierre de Ronsard, la poésie utilise la symbolique de la rose pour évoquer la fragilité de la vie humaine :

    « Mignonne, allons voir si la rose»

     

    et chez Corneille, la rose montre le passage rapide du temps :

     

    « Le temps aux plus belles choses
    se plaît à faire un affront
    il saura faner vos roses
    comme il a ridé mon front »

    Plus récemment (1980), le roman d’Umberto Eco, le Nom de la Rose , est une sorte d’enquête policière médiévale se déroulant en Italie, mais l’histoire ne révèle pourtant pas le choix de ce titre. Le roman a été adapté ensuite au cinéma(1986).

     

     

     

     


    12 commentaires
  • La rose dans le langage des fleurs

    Bon jeudi !

    Dans le langage des fleurs, la rose rouge est également la fleur des amoureux, elle symbolise l’amour et les noces de rose symbolisent les 17 ans de mariage dans le folklore français .

    • Roses roses : les roses de couleur rose sont l'expression de la joie, le bonheur, la tendresse et la grâce. Elles sont aussi le symbole de l'épanouissement de la beauté de la femme. Il est élégant de rajouter des boutons pour signifier l'émergence d'un sentiment d'amour ou d'amitié. Pour ajouter du sens plus exact choisissez la nuance rose foncé signifiant la reconnaissance.
    • Roses blanches : la rose couleur blanche traduit un amour pur et raffiné, la dignité, l'innocence et le secret c’est aussi le bouquet de fleurs des relations cachées.
    • Roses jaunes : les roses couleurs jaunes sont le symbole de l’amitié et la joie, mais aussi l'orgueil et la froideur, la perte d'amour et l'infidélité. Attention : la rose jaune est également un symbole d'amour finissant et de jalousie !
    • Roses corails, roses oranges : Le désir, le besoin d'amour et l'enthousiasme.
    • Roses mauves : Tristesse, chagrin ou nostalgie à la personne aimée.

     

    En plus de sa couleur, la quantité exprime une symbolique. Pour un nombre de roses inférieur à 10, il est de coutume d’offrir des roses par nombre impair surtout à des fins esthétiques. Au-delà et suivant le nombre, le bouquet de roses peut porter un message particulier :

    • 1 rose permet de dévoiler son amour en toute simplicité ;
    • 2 roses permettent de se faire pardonner ;
    • 12 roses permettent de remercier sa bien-aimée, demande de mariage ;
    • 24 roses pour être galant ;
    • 36 roses pour déclarer son amour (bouquets de fiançailles) ;
    • 101 roses peuvent s’offrir pour exprimer la passion et l’amour sans retenue.

    Pour un bouquet de fiançailles, il est d’usage et raffiné de sélectionner des roses ayant les têtes légèrement courbées.

     


    11 commentaires
  • Histoire de la rose

    Bon mercredi !

     

    Les roses sont cultivées en Chine et en Perse depuis 5000 ans et en Grèce depuis l’âge du bronze.

    Littérature et poésie antiques se réfèrent souvent à la rose sans qu'il soit aisé d'en définir l'espèce ou la variété avec certitude.

    Au Moyen Âge comme pour la période antique, la rose est extrêmement présente dans la société laïque et religieuse mais les données permettent rarement une identification précise : au VIe siècle, les couvents cultivent des roses, le roi Childebert Ier possède une roseraie (des roses de Paradis d’après l’évêque Fortunat)veille des croisades, Albert le Grand note comme rosiers cultivés Rosa rubiginosa, Rosa canina, Rosa arvensis et Rosa ×alba. dans son domaine vers Saint-Germain-des-Prés . Et au VIIIe siècle, le Capitulaire De Villis de Charlemagne cite les roses parmi les plantes à cultiver.

     


    14 commentaires
  •  

    La rose

    Bon mardi !

     

    La rose est la fleur des rosiers. La rose des jardins se caractérise avant tout par la multiplication de ses pétales imbriqués qui lui donnent sa forme caractéristique.

    Appréciée pour sa beauté et sa senteur, célébrée depuis l’Antiquité par de nombreux poètes et écrivains ainsi que des peintres pour ses couleurs qui vont du blanc pur au pourpre foncé en passant par le jaune et toutes les nuances intermédiaires, et pour son parfum, elle est devenue la « reine des fleurs » dans le monde occidental (la pivoine lui dispute ce titre en Chine), présente dans presque tous les jardins et presque tous les bouquets.

    La rose est l’une des plantes les plus cultivées au monde et elle occupe la première place dans le marché des fleurs coupées (avec quelque 730 milliards d’euros en 2008) mais on oublie souvent que les rosiers sont aussi des plantes sauvages (le plus connu en Europe est l’églantier) aux fleurs simples à cinq pétales, qui sont devenus à la mode, pour leur aspect plus naturel, depuis quelques décennies sous le nom de « roses botaniques ».

    Les rosiers cultivés sont le résultat de plusieurs millénaires de transformations d’abord empiriques, puis dès la fin du XVIIIe siècle, méthodiques, en particulier par l’hybridation. Les variétés sont innombrables, on estime à plus de 3 000 le nombre de cultivars disponibles actuellement dans le monde.

     

     

     

     


    12 commentaires