• Bon week end !

    Saint Maurice

    Dictons du jour:

    Sème tes blés à la saint Maurice, tu en auras à ton caprice.
    Semis de saint Maurice, récolte à ton caprice.
    Sème tes pois à la saint Maurice, tu en auras à ton caprice.

    Pensée du jour:

    Un peintre, un tableau

    ****

     Ma participation au "Tableau du samedi" chez Lady Marianne: 

    http://www.ma-chienne-de-vie.com

    ****

    Constant Troyon, né le 28 août 1810 à Sèvres (Seine-et-Oise) et mort le 21 février 1865 à Paris, est un peintre français. 

    En 1846-1847, il découvre les paysagistes de la peinture hollandaise tels que Paulus Potter etAelbert Cuyp .Troyon met alors en avant les animaux dans ses tableaux. Il est d'un talent réaliste convaincu  Il peint essentiellement des paysages et des animaux.

    Atteint par la folie, il peint, durant ses derniers mois, des vaches dans des arbres. Il est inhumé à Paris au cimetière de Montmartre. 

    "Vendanges sur les bords de la Seine, à Suresnes" 


    4 commentaires
  • Bon vendredi !

    Saint Matthieu

    Dictons du jour:

    Quand vient saint Matthieu, à l'été on dit adieu.
    À la saint Matthieu les jours, sont égaux aux nuits dans leur cours.

    Pensée du jour:

    La légende du Bretzel

    ****

    La légende du Bretzel

    "Il était une fois, il y a bien longtemps, un boulanger qui se nommait "Dorebäck". Il eut l'imprudence de critiquer une femme très puissante, la maîtresse du comte Jacques le Barbu. On l’enferma, le jugea, le condamna à être pendu. Mais, sur les instances de sa maîtresse, le comte finit par le gracier sous condition. Il devait inventer et cuire un gâteau à travers le quel il serait possible de voir trois fois le soleil.

             
     

             « Or, à cette époque, vivait à Uttwiller un jeune homme nommé Jory et d'une force peu commune. Le comte le fit venir pour l' enrôler dans sa garde. Passant devant la prison, Jory entendit du fond de la
    geôle la plainte du pauvre boulanger. Alors, arrachant un barreau de fenêtre, il le tordit et lui donna la forme d'un bretzel, avec ses trois trous.

            « C'est une idée de génie, pensa Dorebäck. Et aussitôt il fabriqua le gâteau à travers lequel on pouvait voir trois fois le soleil. Ce fut le prix de sa liberté. Le dimanche suivant qui était celui du « Messti », il fabriqua un grand nombre de bretzels et en offrit à tous les enfants de la commune pour célébrer sa sortie du cachot noir et le retour de là lumière en son cœur ».

    ****
    La Fabrique à Bretzels à 
    Gundershoffen-Bas-Rhin




    13 commentaires
  • Bon jeudi !

    Saint Eustache

    Dicton du jour:

    Gelée blanche de saint Eustache, grossit le raisin qui tache.

    Pensée du jour:

    La route du fromage

     

    ****

    La Route du Fromage a été créée en 1968. Elle a pour but de faire découvrir une des plus belles vallées des Vosges : la Vallée de Munster, tout en passant par les fermes-auberges, fromageries et la Maison du Fromage de la vallée. Aux portes de l’Allemagne, de la Suisse et du Luxembourg, au Nord Est de la France, le Massif des Vosges se situe à cheval sur trois régions : la Lorraine, l’Alsace et la Franche-Comté, trois univers aux charmes singuliers, aux attraits contrastés et complémentaires. La Vallée de Munster compte 16 communes traditionnelles et beaucoup de sites de montagnes. La culture munstérienne passant par la transhumance et les Cors des Alpes permet à la Vallée d’être une des dernières au monde à pratiquer le pastoralisme. La Route du Fromage vise à mettre en valeur les saveurs trouvées dans la gastronomie locale. Parmi les 350 km de sentiers de randonnées et les 250 km de circuits VTT balisées de la vallée, la Route du Fromage permet d’en découvrir le plus afin d’apercevoir faune et flore exceptionnelles .

    ****

    La vallée de Munster

    Munster: l'hôtel de ville

    Munster: le fromage

    Munster: les vosgiennes

     


    17 commentaires
  • Bon mercredi !

    Saint Janvier/Emilie

    Ma petite fille

    ****

    Dicton du jour:

    Qui sème à la saint Janvier, de l'an récolte le premier.

    Pensée du jour:

    Mon poème

     

    ****

    Matin d'automne.

     

    De fines perles de rosée scintillent

    Sur les dernières roses du jardin;

    La fraîcheur de la nuit, s'estompe,

    Cédant sa place au doux matin

    Vêtu, de son long manteau de brume;

    Les oiseaux sur l'arbre voisin

    En piaillements discrets, s'éveillent...

    Début d'un jour calme et serein

    Où, l'automne, petit à petit, s'installe

    Avec son cortège de tons carmins;

    L'ambiance de ce joli décor automnal,

    Me fait commencer la journée avec entrain !


    15 commentaires
  • Bon mardi !

    Saint Joseph

    Dicton du jour:

    Froid à la saint Joseph, annonce pour bientôt la neige.

    Un poème et son auteur

     ****

     

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com/

     Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français.

    C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des piliers du surréalisme en ouvrant la voie à une action artistique engagée. Il est connu également sous les noms de plume de Didier Desroches et de Brun.

    ***

    L'horizon droit

    Paul Eluard 

    Je porte un panier de mauvais réveil
    Oubli du repos fenêtre sévère
    La forme du corps la forme sans fard
    Et les mains bornées les folles déchues

    Je porte des mains à cueillir Décembre
    Pour m’en rassasier je crie mon chagrin
    À faire hurler avec moi les sourds
    Et les prisonniers que le jour insulte

    Matin sans désirs matin sans journée
    Sous la bouche affreuse un feu s’est éteint
    Il faudra passer les arches détruites
    Du soleil d’hier qui niait l’espace

    Salir d’un pas lourd les sons de l’azur
    Ternir d’un regard les empreintes d’or
    Et les blés du cœur couchés dans la boue
    Gagner sur mon ombre au fond de l’ennui

    Un autre matin aussi désolé.

     


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires