• Petite histoire d'automne 3

    Bon dimanche !

    Une dernière feuille d'automne 

      


    Dans le petit village de Ste-Monique tous les gens se tenaient par la main. Ils partageaient peines et joies. On disait même de ce village qu'il était le village de l'Amitié avec un grand A.

    Un jour, plus merveilleux que tous les autres, le soleil dansait dans le ciel et un vent tout doux et tout léger faisait valser les feuilles multicolores de l'automne. La journée s'annonçait si belle.

    Malheureusement, une mauvaise nouvelle planait dans le petit village de Ste-Monique malgré le beau temps. Catherine la cadette de la famille Duclos semblait paraît-il atteinte d'une maladie mystérieuse. Le docteur pensif ne trouvait aucune solution au problème de la petite Catherine, hélas!

    Mathieu adorait sa petite soeur de quatre ans et c'est avec beaucoup de chagrin qu'il la surveillait. Bien sur, les parents de Catherine étaient très inquiets.

    Un jour, plus inquiets que jamais, ils firent venir le docteur à la maison. Le docteur accourut très vite chez les Duclos.

    Mais il ne semblait trouver d'autres solutions. Il regardait Catherine et dit à ses parents: « Vous savez, chers amis, il me semble évident que Catherine est affectée d'une maladie très rare. Mais la médecine n'est pas encore à point pour trouver le remède efficace. Vous savez, Catherine, partira bientôt, j'en ai bien peur. Je crois même qu'elle partira à la tombée des si belles feuilles d'automne » les parents étaient atterrés par cette triste nouvelle.

    Cependant, Mathieu avait tout entendu de la conversation du docteur. Il avait tendu l'oreille près de la porte et se dit en lui-même: « Catherine ne partira pas, je la sauverai. » Plus décidé que jamais, Mathieu courut à la chambre de couture de sa maman. Il prit une grosse balle de laine, une grande aiguille...

     Que fera-t-il?

    Mathieu sortit par la porte de derrière en cachette et se rendit tout près d'un très bel arbre. « Oh » dit-il, j'ai oublié l'escabeau. Il se dépêcha d'aller la chercher et revint près de l'arbre. Il monta sur l'escabeau avec sa balle de laine et son aiguille...Et voilà ce que l'amour de Mathieu lui avait suggéré. Mais oui, attacher toutes les feuilles des arbres. Et de cette manière les feuilles resteraient attachées aux arbres et Catherine ne partira pas.

    Mathieu eut beau essayer, mais il y avait tant de feuilles qu'il désespérait. Mais une surprise l'attendait. La fée de l'amour lui apparut, l'embrassa et lui dit ceci: « Mathieu, tu aimes tellement ta petite soeur Catherine que mon coeur est attendri. Tes parents sont merveilleux et je sais que tous les enfants rêveraient d'avoir des parents comme eux. »

    Alors la fée de l'amour, de ses mains en forme de coeur dessina une feuille d'automne magique. Celle-ci préserverait les feuilles à Mathieu qu'il avait attachées avec tant d'amour.

    Ce fut vrai, la feuille magique avait laissé tomber toutes les feuilles sauf celles de Mathieu. Et par le fait même Catherine fut sauvée miraculeusement,

    Le docteur était stupéfait et si heureux. Les parents de Mathieu et Catherine pleuraient de bonheur. Et bien sûr les gens de Ste-Monique firent la fête.

    Catherine avait repris ses couleurs. Ses petites pommettes roses se dessinaient à nouveau. Tout son petit corps reprit vie. Oui, Catherine était vraiment sauvée. Et elle dit de sa voix douce: « Le petit Jésus m'a sauvé. » Et Mathieu répliqua, il a envoyé la fée d'amour et c'est mon secret, petite taquine »

    Le bonheur régna à nouveau dans le village. Tous les gens connurent l'histoire de Mathieu et ils furent si touchés. On en parla très longtemps de cette dernière feuille d'automne.

    Et voilà! N'oubliez jamais que l'amour peut faire gagner bien des batailles. Il suffit d'y croire aussi fort que Mathieu.

     

    « Petite histoire d'automne 2Une étoile est née »

  • Commentaires

    11
    Mardi 1er Octobre 2013 à 06:03

    Ton histoire est très belle. Dommage qu'on ne voit pas cette petite fée d'amour...pour sauver les êtres chers qui nous quittent.

    À bientôt mamy

    10
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 20:45
    LADY MARIANNE

    une belle histoire d'amour entre un frère et une soeur-  bravo !
    bonne fête Michèle !! bisous !!

    9
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 18:51
    ema2

    Sympa tes petites histoires sur l'automne. J'espère que tu vas bien Mamy Kool et que tu as passé un agréable dimanche, bisous et bonne soirée.

    8
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 15:01

    Bonjour mamikool ta petite histoire d automne est vraiment tres belle j adore je te souhaite un tres bon dimanche stéphanie

    7
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 11:44

    BONNE FETE !!! bisous pleins !

    6
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 10:28

    bonjour ,  une très belle histoire  !  c'est toi qui les écris ?  c'est beau  !

    N'oubliez jamais que l'amour peut faire gagner bien des batailles ...

    merci bon Dimanche   a+

    5
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 10:15

    Bonjour MamyKool

    Et oui comme quoi Mathieu aimé très fort sa soeur et voulait surtout pas la perdre, comme je le comprends !Mais faut trouver la bonne fée !!!

    Je te souhaite une bonne journée bisous

    4
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 09:57

    très touchante ,cette histoire ,bonne journée bisous

    ps: j'oubliais ,Bonne Fête bonne journée bisous

    3
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 09:33

    Une jolie histoire, un conte de fées bien sûr.

    Je te souhaite une très joyeuse fête. Gros bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 08:48

    Comme dit Mireille, que de tendresse !

    Au fait,

    Gros bisous. Annick

    1
    Dimanche 29 Septembre 2013 à 07:09

    Ton histoire est pleine de tendresse!

    J'en profite pour te souhaiter une bonne fête, c'est bien le jour dis-moi?

    Bon dimanche, gros bisous de Mireille du Sablon

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :