• Les vaches "Montbéliardes"

    La vache "Montbéliarde"

    Elle porte une robe pie rouge aux taches bien délimitées, à la tête blanche et aux oreilles rouges (ainsi que le ventre, les membres et la queue), et à muqueuses claires. Les cornes sont courtes, en croissant.

    C'est une vache de grande taille : 1,46 m de hauteur au garrot et 700 kg pour les femelles. Elle appartient au rameau pie rouge des montagnes. Le cheptel français de race montbéliarde s'élève à environ 700 000 bêtes. Elle est très présente dans son berceau d'origine et s'est répandue dans de nombreuses régions de l'Est et du Sud-Est, ainsi que dans le Massif central. 

    Ces vaches sont appréciées pour leurs qualités d'élevage : fertilité, longévité, capacité à valoriser des fourrages grossiers et résistance aux maladies .Vaches de montagne, elles supportent bien le plein air intégral en alpage et sont de bonnes marcheuses. C'est donc une race universelle.

    C'est une race laitière. Elle donne 7 710 kg par lactation d'un lait riche en matière grasse. . Elle est à la base de la fabrication de nombreuxfromages AOC : comté, reblochon, morbier, mont d'Or, abondance, bleu de Gex, bleu du Vercors, et cantal… C'est la principale race utilisée par les AOC fromagères françaises.

     

     


    15 commentaires
  • Monbéliard

    Montbéliard est une commune située dans le département du Doubs et la région Franche-Comté.

    Montbéliard est classée ville d'Art et d'histoire.   

     Le musée du Château des ducs de Wurtemberg et le musée Beurnier-Rossel présentent les aspects les plus intéressants de l'histoire de l'art propre au comté de Montbéliard. Ces musées présentent entre autres un aperçu des meubles de « style Montbéliard », d'une architecture unique en son genre qui reflète toute l'histoire du Pays.

    • La Pierre à poissons : monument médiéval qui servait d’étal pour le poisson les jours de marché. Guillaume Farel aurait utilisé cette table de pierre pour prêcher la réforme en 1524.
    • Le Près-La-Rose : grand parc arboré de 10 hectares et fleuri (+ de 100 variétés) où l'on peut se promener et flâner sur les bords de l'Allan ou se perdre dans le labyrinthe végétal. On peut aussi y pratiquer le sport, avec un skate park et un mur d'escalade. Pavillon des Sciences (Centre de culture scientifique, technique et industrielle), exposition et parc de jeux pour petits. Le parc accueille également une méridienne géante  ainsi que plusieurs cadrans solaires 

     

     


    13 commentaires
  • L'horloge Comtoise

    L'horloge comtoise est une horloge à pendule fabriquée en Franche-Comté, à partir de la fin du XVII è siècle et dont la fabrication industrielle s’est arrêtée au début du XXè siècle.

    Les Comtoises sont des horloges très populaires, pendant des générations, elles ont rythmé le temps dans presque toutes les fermes de France. De nombreuses Comtoises ont également été exportées vers d'autres pays d'Europe et même plus loin, jusque dans l'Empire Ottoman ou en Thaïlande.

    La présence chaleureuse des Comtoises dans les foyers est due à leur tic-tac régulier et à la forme du meuble imposant qui l'abrite. En effet, le mécanisme en métal est souvent protégé par une gaine en bois.

    Aujourd'hui, les horloges comtoises sont devenues de véritables objets de collection, car elles présentent savoir-faire de haute précision et grande diversité. En effet, les Comtoises ont été fabriquées sur une période exceptionnellement longue : près de 230 ans. Evidement, les Comtoises les plus anciennes sont plus rares et plus recherchées.

     L'horloge comtoise est réputée pour la très grande variété de sa décoration. En effet, cette décoration varie suivant la période et aussi suivant le régime politique (les Bourbon, la Révolution française, l'Empire ...).

     La gaine en bois a également beaucoup évolué au fil du temps. La décoration de ces gaines présente aussi une grande variété (souvent avec des motifs de fleurs).

     

     


    20 commentaires
  • En balade en Franche Comté

    Cette semaine je vous fait découvrir la Franche Comté, mon fils Lionel y habite à Montbéliard, plus pour très longtemps car en décembre il revient en Alsace, je connais bien 4 de ces villes, Montbéliard, Baume les Dames, Besançon et Belfort.

    La Franche-Comté est une région française qui regroupe quatre départements : le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

    La Franche-Comté est une région montagneuse. Elle contient une partie importante du massif du Jura, en bordure avec la Suisse. Au nord de la région se trouve le massif des Vosges (une partie du Ballon d'Alsace se trouve en Franche-Comté).

    La production agricole s’appuie sur l’élevage bovin (Montbéliarde) et la production de fromages (le Comté, le Mont d'Or, le Morbier, le bleu de Gex, la cancoillotte). Parmi ces fromages, quatre sont des AOC.

    La forêt comtoise recouvre 44 % du territoire. De ce point de vue, la Franche-Comté conserve la 2e place parmi les régions métropolitaines, derrière l'Aquitaine.

     

     


    18 commentaires
  • La colombe

    Le terme de colombe est un nom désignant certains oiseaux de la sous-famille des conlumbinés.  On appelle donc colombes diverses espèces conlumbinés qui ne correspondent pas à l'image de la colombe blanche. La plus petite d'entre elles est la colombe diamant que l'on trouve facilement en animalerie. Toutefois, dans le langage littéraire, le terme colombe désigne surtout la forme blanche ou albinos d'un pigeon biset ou d'une tourterelle domestique. Une colombe blanche tenant un rameau d'olivier dans le bec, est un symbole de paix. Les colombes utilisées lors des traditionnels lâchers de colombes sont des pigeons blancs entrainés à rentrer au colombier et les colombes utilisées lors des tours de magie sont principalement des tourterelles domestiques.


    15 commentaires