• Bon mardi !

    Saint Séverin

    Dicton du jour:

    À la saint Séverin, chauffe tes reins.

    Pensée du jour:

    ****

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com

    Pensée perdue

    René-François Sully Prudhomme (1839-1907)

    Elle est si douce, la pensée,
    Qu'il faut, pour en sentir l'attrait,
    D'une vision commencée
    S'éveiller tout à coup distrait.

    Le cœur dépouillé la réclame ;
    Il ne la fait point revenir,
    Et cependant elle est dans l'âme,
    Et l'on mourrait pour la finir.

    À quoi pensais-je tout à l'heure ?
    À quel beau songe évanoui
    Dois-je les larmes que je pleure ?
    Il m'a laissé tout ébloui.

    Et ce bonheur d'une seconde,
    Nul effort ne me l'a rendu ;
    Je n'ai goûté de joie au monde
    Qu'en rêve, et mon rêve est perdu.

     


    14 commentaires
  • Bon mercredi !

    Saint Baudoin

    Dicton du jour:

    Quand Baudoin coupe le raisin, c'est mauvais pour le vin mais bon pour le chou: Tout l'hiver, tu en auras goût.

    Pensée du jour:

    ****

    Octobre

     

    C'est la douce tiédeur des jours

    Et Dame Nature, aux tons mordorés,

    Qui donne à Octobre, cette ambiance feutrée !

     

    Les arbres ont revêtus leur atours

    D'automne, et bientôt vont se dénudés,

    Pour affronter un hiver long et glaçé.

     

    Les aurores de brume, sont de retour,

    Donnant au jour, l'envie de se lever

    Pour que les matins se parent de beauté !

    C'est au crépuscule déclinant...que le jour

    A laissé sa place, à une nuit étoilée,

    Pour que les rêves du sommeil, soient ensoleillés !

    Michelle


    14 commentaires
  • Bon mardi !

    Sainte Edwige/Saint Gall

    Dicton du jour:

    Coupe ton chou à la saint Gall, en hiver c'est un vrai régal.
    Quand de saint Gall arrive l'heure, la vache à l'étable demeure.

    Pensée du jour:

    ****

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com

    Paul VERLAINE (1844 - 1896)

    Sa vie est bouleversée quand il rencontre Arthur Rimbaud en septembre 1871. Leur vie amoureuse tumultueuse et errante en Angleterre et en Belgique débouche sur la scène violente où, à Bruxelles, Verlaine, d'un coup de revolver, blesse au poignet celui qu'il appelle son « époux infernal » : jugé et condamné, il passe deux années de prison., à Mons.

    En détention, il écrira, "Cellulairement" un recueil de poèmes jamais publié...

     

     Le ciel est, par-dessus…

    Paul Verlaine

    Le ciel est, par-dessus le toit,
    Si bleu, si calme !
    Un arbre, par-dessus le toit,
    Berce sa palme.

    La cloche, dans le ciel qu’on voit,
    Doucement tinte.
    Un oiseau sur l’arbre qu’on voit
    Chante sa plainte.

    Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
    Simple et tranquille.
    Cette paisible rumeur-là
    Vient de la ville.

    – Qu’as-tu fait, ô toi que voilà
    Pleurant sans cesse,
    Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà,
    De ta jeunesse ?

    Paul Verlaine, Sagesse (1881)


    20 commentaires
  • Bon mercredi !

    ****

    Saint Ghislain/Ghislaine

    Dictons du jour:

    Temps pluvieux à la sainte Ghislaine, la fin du mois s'annonce vilaine.
    Temps sec à la saint Ghislain, annonce un hiver d'eau plein.

    Pensée du jour:

    ****

    Une nuit...

     

    Des chaumières tranquilles,

    De timides éclairages,

    Dans un hameau paisible...

    Un chemin de terre

    Qui s'enfonce dans la campagne,

    La silhouette noire d'une ferme;

    Le vent souffle, sec, tiède

    Chargé des derniers relents d'été,

    Et, sous un morceau de lune

    Qui, de sa lumière dorée

    Adoucit les ténèbres,

    La campagne respire avec calme !

    Michelle

     

     


    14 commentaires
  • Saint Denis

    Dicton de jour:

    S'il pleut le jour de saint Denis, l'hiver aura de la pluie.

    Pensée du jour:

    ****

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com/

     On croyait dans ces temps

    Victor Hugo  

    On croyait dans les jours du barde et du trouvère !
    Quand tout un monde armé se ruait au Calvaire,
     Pour délivrer la croix,
    Et pour voir le lac sombre où Jésus sauva Pierre,
    L'Horeb et le Cédron, et les portes de pierre
     Du sépulcre des rois !

    On croyait dans ce siècle où tout était prière ;
    Où Louis, au moment de ravir La Vallière,
    S'arrêtait éperdu devant un crucifix ;
    Où l'autel rayonnait près du trône prospère ;
    Où, quand le roi disait : Dieu seul est grand, mon père ?
    L'évêque répondait : Dieu seul est grand, mon fils !

    Les pâtres maintenant dorment dans les ravines ;
    Jérusalem est turque ; et les moissons divines
     N'ont plus de moissonneur ;
    La royauté décline et le peuple se lève.
    – Hélas ! l'homme aujourd'hui ne croit plus, mais il rêve. –
     Lequel vaut mieux, Seigneur ?


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique