• ****

    Sainte Charlotte

    Dicton du jour :

    En juillet mois d'abondance, le pauvre a toujours sa pitance.

    Pensée du jour:

    Un poème et son auteur

     ****

    Absente aujourd'hui à demain les amis !

     

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com/

     ****

    Georges Jean, né le 16 septembre 1920 à Besançon  et décédé le 19 décembre 2011 à l'âge de 91 ans, est un poète et essayiste français spécialisé dans le domaine de l'enfance. Après avoir étudié la philosophie, il  se consacre à l'enseignement dans la ville du Mans et à l'Université française du Maine dans les domaines de la linguistique, de la poétique et de la sémiologie. Il fut dirigeant du Centre international poésie-enfance, participa à la commission ministérielle d'aide à la création théâtrale, fut enseignant à l'Ecole Nationale de Supérieure des bibliothèques tout en publiant plus de 70 ouvrages dont des poèmes, essais et théories sur la poésie et la pédagogie. 

    Il y a des mots

    Il y a des mots, c’est pour les dire,
    C’est pour les faire frire,
    C’est pour rire.

    Il y a des mots, c’est pour les chanter,
    C’est pour les rêver,
    C’est pour les manger.

    Il y a des mots que l’on ramasse,
    Des mots qui passent,
    Des mots qui cassent.

    Il y a des mots pour le matin,
    Des mots métropolitains,
    Ou plus lointain.

    Il y a des mots épais et noirs,
    Des mots légers pour les histoires,
    Des mots à boire.

    Il y a des mots pour toutes les choses,
    Pour les lèvres, pour les roses,
    Des mots pour les métamorphoses,
    Si l’on ose…

     

    Georges JEAN


    13 commentaires
  • Saint Benoit

    Dictons du jour:

    Pour saint Benoît le coucou chante aux bons endroits.
    S'il pleut le jour de saint Benoit, il pleuvra trente-sept jours plus trois.

    Pensée du jour:

    Mon poème

    ****

    L'allée du jardin

     

    L'allée fleurie du jardin

    Est embaumée dès le matin

    Par les fleurs, aux doux parfums !

    L'après midi, au soleil,

    Roses et tulipes s'éveillent

    Et offrent avec merveille

    Leur beauté sans pareil !

     

    Le crépuscule est arrivé,

    Les charmantes se sont fermées,

    Attendant sous la nuit étoilée

    L'aube d'une nouvelle journée !

    Michelle


    13 commentaires
  • Saint Ulrich

    Dicton du jour:

    Pluie du dix juillet, mouille sept fois du moissonneur le bonnet.

    Pensée du jour:

    ****

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com/

    Marcelline Desbordes-Valmore:(1786-1859)

    Le bal

    L'heure du bal, enfin, se fait entendre,
    Le plaisir sonne, et tu le fais attendre !
    Depuis huit jours, il a pris pour signal
     L'heure du bal.

    Où sont les fleurs dont l'éclat étincelle ?
    Elles mourront en te voyant si belle.
    Mais, sous ta main, je vois rouler des pleurs...
     Où sont les fleurs ?

    Il est absent ! l'espérance est voilée,
    Ou, pour le suivre, elle s'est envolée.
    Je le devine à ton plaintif accent :
     Il est absent !

    Je n'irai pas ! la danse, mon amie,
    Est, sans l'Amour, une Grâce endormie.
    Loin de la fête il enchaîne tes pas :
     Je n'irai pas !

     


    12 commentaires
  • Bon mercredi !

    Sainte Berthe

    Dictons du jour:

    Pour la sainte Berthe, se cueille l'amande verte.
    Pour la sainte Berthe, moisson ouverte.

    Pensée du jour:

    Mon poème

    ****

    Soleil couchant.

    Le soleil embrase l’horizon

    De ses derniers rayons.

    Une légère fraîcheur s’installe

    Tandis que le ciel se voile.

    Puis, l’astre du jour s’enfuit

    Cédant sa place à la nuit.

    Pour achever ce ballet nocturne

    Les étoiles, s’invitent, unes à unes

    Pour danser avec la lune !

    Michelle


    10 commentaires
  • Bon mardi !

    ****

    Saint Thomas

    Dicton du jour:

    A la Saint Thomas, les jours sont au plus bas.

    Pensée du jour:

    Un poème et son auteur

    ****

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com/

    Laurent Drelincourt, né le 14 janvier 1625 à Paris et mort le 2 juin 1680 à Niort, est un poète et pasteur français, (Théologien, pasteur, poète et écrivain).

    Le soleil

     

    Flambeau de l'Univers, charmant père du jour,
    Globe d'or et de feu, centre de la lumière,
    Admirable portrait de la cause première,
    Tu fais de la nature et la joie et l'amour.

    Comme un superbe roi, qui brille dans sa cour,
    Couronné de rayons en ta haute carrière,
    Des portes d'Orient tu franchis la barrière,
    Pour visiter le Gange et le Pô tour à tour.

    Ainsi marchant toujours dans la pompe royale,
    Et courant de l'aurore à l'Inde occidentale,
    Tu répands en tous lieux ton éclat sans pareil.

    Mais si je te compare au Dieu de la nature,
    Dont tu n'es après tout que la faible peinture,
    Ton éclat n'est qu'une ombre et tu n'es plus soleil.

    Laurent Drelincourt


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique