• Bon jeudi !

    Saint Odilon

    Dicton du jour:

    Le jour de saint Odilon, souvent n'amène rien de bon.

     

    Bon, vous conviendrez que plus grand monde ne s'écrie à minuit, sous le bouquet de gui : « Au gui l'an neuf ! » Mais le « rameau d'or », comme le qualifiait le poète latin Virgile, est toujours accroché au plafond de nombreux foyers, lui. Les Gaulois, qui craignaient que le ciel ne leur tombe sur la tête, pensaient que s'il touchait terre, il perdait ses pouvoirs miraculeux. Chaque année, pendant le solstice d'hiver, les druides en coupaient des branches avec une serpe d'or. Et tendaient de grands draps pour éviter la chute fatale sur le sol. Quels pouvoirs au fait ? Il était censé soigner, vivifier la fertilité, assurer bonheur, prospérité et paix... d'où les embrassades de la Saint-Sylvestre.


    11 commentaires
  • Bon week end !

    Saint Armand

    Dicton du jour:

    A la Saint Armand, jour de pluie jour triste.

     

     En Europe, c'est au moment de la première guerre mondiale que le Père Noël s'imposa comme personnage emblématique des fêtes de Noël. Cependant il ne réussit pas pour autant à évincer Saint Nicolas qui continue d'être très fêté, en particulier en Belgique et dans l'est de la France. C'est pourquoi en France les deux personnages sont fêtés en parallèle et la plupart des gens n'établissent pas de parenté entre eux.

    Évolution du mythe

    Désormais le Père Noël connait un succès mondial. Dans certains pays où il n'existait pas de tradition de Noël, le Père Noël a réussi, grâce à sa popularité, à importer la coutume des échanges de cadeaux de Noël au moment du 25 décembre.
    En France, certains catholiques ont résisté à l'apparition de ce personnage, préférant s'offrir le soir de Noël des cadeaux en l'honneur de l'anniversaire de Jésus. Mais la pratique la plus répandue à l'heure actuelle consiste à célébrer Noël en y incorporant tous les éléments de cette fête, qu'ils soient païens ou chrétiens. Le Père Noël a réussi à s'imposer dans la plupart des foyers et fait figure de rassembleur.

     


    5 commentaires
  • Bon week end !

    Sainte Léocadie

    Dicton du jour:

    De sainte Léocadie à sainte Nicaise, les gelées naissent.

     

    Ma participation au "Tableau du samedi" chez Lady Marianne:
    http://www.ma-chienne-de-vie.com/

     

    Madeleine Lemaire, est une artiste peintre illustratrice et salonnière française, née le 24 mai 1845 aux Arcs et morte à Paris le 8 avril 1928.

    Madeleine Lemaire reçoit le Tout-Paris dans son hôtel particulier parisien du no 31 rue de Monceau, dans ce que l'écrivain André Germain  appelle « de chaudes tueries. » Son jardin est planté de lilas, elle reçoit aussi bien l’aristocratie du faubourg St-Germain ou des artistes au sommet de leur gloire.

    L’été, Madeleine Lemaire déplace ses invités et les installe dans son châteat de Réveillon dans la Marne, ou dans sa villa à Dieppe, où elle invite notamment Proust.

    Elle fait partie de la délégation de femmes françaises artistes présentées à l'Exposition Universelle à Chicago, regroupées dans le Woman's Building ; elle exécute l'affiche officielle et la couverture du catalogue.

    Le chariot des fées.


    8 commentaires
  • Bon week end !

    Sainte Viviane: Dicton du jour:

    Temps clair à la Sainte Viviane, temps clair pendant quarante jours et une semaine.

    Ma participation au "Tableau du samedi" chez Lady Marianne:
    http://www.ma-chienne-de-vie.com/

    Amélie Helga Lundahl, née à Oulu le 26 mai 1850 et morte à Helsinski le 20 août 1914, est une peintre finlandaise.

    Après des études de dessin et de sculpture en Finlande, elle obtient une bourse qui lui permet de poursuivre ses études de 1877 à 1881 à l'Académie Julian de Paris. Elle fait une première visite en Bretagne au début des années 1870, puis plusieurs séjours à Douarnenez, Concarneau et Pont-Aven entre 1878 et 1885, qui lui donnent le goût de la peinture en plein air. Elle s'installe alors en Bretagne, elle retourne en Finlande en 1889. 


    13 commentaires
  • Bon week end !

    Ma citation du jour:

    Un peintre, un tableau

    Ma participation au "Tableau du samedi" chez Lady Marianne:
    http://www.ma-chienne-de-vie.com/

    Eva Gonzalès, l'élève préférée de Manet....

    Eva Gonzalès - artiste peintre française, l'élève préférée d'Edouard Manet  ne lui survécut que six jours ...
     
    Elle est décédée à l'âge de 34 ans, laissant derrière elle une créativité artistique assez surprenante.
    Issue d'une famille bourgeoise monégasque et d'origine espagnole, Eva Gonzalès vécut à Paris une enfance heureuse. Son père était le romancier Emmanuel Gonzalès,  et sa mère une musicienne belge.
    Elle avait son atelier 11 rue Bréda à Paris.
    Sa carrière prit brutalement fin lorsqu'elle mourut d'une embolie le 5 mai 1883, à l'âge de 34 ans, peu de temps après avoir accouché d'un fils, Jean Raymond Guérard, exactement six jours après le décès de son professeur, Manet, alors qu'elle était occupée à tresser une couronne pour sa tombe, Eva Gonzalès est inhumée au cimetière de Montmartre.
     
    Nounou et garçon

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique