• Saint Claude

    Dicton du jour:

    À la saint Claude, regarde ton seau, tu ne le verras pas plus haut.

    Pensée du jour:

    ****

    La légende de l'arc-en-ciel

    Un beau jour, toutes les couleurs du monde entier se mirent à se disputer. Chacune prétendait qu’elle était la plus belle, la plus importante, la plus utile, la préférée! Elles se vantaient, à haute-voix, chacune étant bien convaincue d’être la meilleure. Le bruit de leur querelle se fit de plus en plus grand. Soudain, un éclair d’une lumière aveuglante apparut dans le ciel, accompagné d’un roulement de tonnerre. La pluie commença à tomber à torrents sans arrêt. Effrayées, toutes les couleurs se tapirent et se rapprochèrent pour chercher un abri les unes près des autres.

    La pluie prit la parole:

    - Stupides créatures qui vous battez entre vous, chacune essayant de dominer l’autre, ne savez-vous pas que c’est Dieu qui vous a faites toutes, chacune dans un but particulier, unique et différente ? Il aime chacune d’entre vous, il a besoin de vous toutes..Joignez vos mains et venez à moi. Il va vous étendre à travers le ciel en un magnifique arc-en-ciel, pour vous montrer qu’il vous aime toutes, que vous pouvez vivre ensemble en paix. Comme une promesse qu’il est avec vous, et comme un signe d’espérance pour demain."

     

    Ainsi, chaque fois que Dieu envoie une pluie pour laver le monde, il place l’arc-en-ciel dans son ciel, et quand nous l’apercevons, nous devons nous rappeler qu’il veut que nous sachions, nous aussi, nous apprécier les uns les autres et louer de notre merveilleuse complémentarité. 


    17 commentaires
  • Saint Valentin

    Dictons du jour:

    À la saint Valentin, tous les vents sont marins.
    À la saint Valentin, la pie monte au sapin.

    Pensée du jour:

    ****

    C'est aussi l'anniversaire de ma petite fille Emilie, 11 ans aujourd'hui, gros bisous ma jolie de ta Mamie qui t'aime !

    La légende de l'arc en ciel

    La légende de l'arc en ciel

     


    16 commentaires
  • Bon vendredi !

    Sainte Jacqueline

    Dicton du jour:

    À la sainte Jacqueline, froid et bruine.

    Pensée du jour:

    ****

    La légende la plus célébré est celle de IO et ZEUS
    Zeus fidéle à sa réputation de séducteur, tomba un jour amoureux de la nymphe Io, mais pour approcher la belle, il fallait d'abord tromper la vigilance d'Héra. Ce en quoi ZEUS s'y entend presque aussi bien qu'à séduire les belles.


    Champion de la métamorphose il change la belle Io en  Génisse , mais avant de pouvoir la rejoindre il doit donner le change,  le temps passe.... et voilà la jolie nymphe obligée de brouter l'herbe pour se nourrir. Ce qui n'est pas du tout à son goût ,elle s'en plaint ,gémit et pleure. De ses larmes, Zeus fait alors naître à ses pieds un flot de fleurettes parfumées  pour qu'elle puisse s 'en nourrir ainsi naquit  ioletta qui devint la violette.

    ****

     

    Une légende celte parle aussi d'un roi des glaces, vivant seul au fond d'un immense palais de neige où tout été congelé et sans vie. Fatigué de sa solitude il envoie ses courtisans chercher la plus jolie des jeunes filles, pour lui rendre le bonheur. Ils rencontrent la toute timide Violette et la présentent au roi qui aussitôt en tombe amoureux. Bien que  de tempérament sévère et sans cœur 
    notre roi de Glace s'adoucit peu à peu sous l'influence de Violette et  il promit alors  à son peuple de laisser la rigueur de l'hiver disparaître pendant la moitié de l'année.
    Violette le pria alors de la laisser rejoindre son peuple à cette époque là .Par amour pour elle, il accepta,  à la seule condition qu 'elle n'y retourne que sous la forme d'une fleur, au printemps, et le rejoigne dans son royaume glacé l'hiver.
     


    19 commentaires
  • Bon jeudi !

    Sainte Eugénie

    Dicton du jour:

    A la Saint Eugénie, dans la grasse Normandie les semailles sont finies.

    Pensée du jour:

    ****

    La légende du rouge gorge.

    C’était la deuxième nuit après Noël. Il faisait froid et le feu allumé à l'entrée de l'étable s'éteignait doucement. A l'intérieur, couchés sur la paille, chacun dormait en frissonnant. Le Bon Dieu, attentif du haut du ciel, interpella un petit oiseau gris et brun qui picorait à ses pieds : « Descend, et va ranimer le feu ; je ne veux pas que mon Fils ait froid ». L'oiseau s'envola et descendit vers Bethléem. Arrivé à l'étable, il s'approcha de ce qui restait du feu : un tas de cendre sous lequel couvaient quelques braises, et sur lequel restaient quelques branchages qui n'avaient pas encore brûlé. L'oiseau se percha sur une grosse bûche préparée devant le foyer et agita ses ailes. Peu à peu, sous la force du courant d'air, les cendres s'écartèrent, puis les braises se mirent à rougeoyer. Leur chaleur devint si forte que les plumes de la petite bête roussirent. Mais décidée à achever sa tâche, elle supporta la douleur jusqu'au moment où les flammes jaillirent, embrasant les branchages au dessus. La flamme réveilla Joseph, qui se leva pour nourrir le feu. Il se mit à faire bon dans l'étable. Alors, se tournant vers l'oiseau, saint Joseph lui dit : « Pour rappeler ton dévouement à l'enfant Jésus, ta poitrine gardera la couleur rouge du feu, et tu t’appellera désormais le rouge-gorge ».


    18 commentaires
  • Bon vendredi !

    Sainte Ella

    Dicton du jour:

    Février, le plus court des mois, est de tous le pire à la fois.

    Pensée du jour :

    ****

    Il était une fois trois arbres...

    Il était une fois, sur une montagne, trois arbres qui partageaient leurs rêves et leurs espoirs.

    Le premier dit: «Je voudrais être un coffre au trésor, richement décoré, rempli d'or et de pierres précieuses. Ainsi tout le monde verrait ma beauté».

    Le deuxième arbre s'écria: «Un jour, je serai un bateau solide et puissant, et je transporterai les reines et les rois à l'autre bout du monde. Tout le monde se sentira en sécurité à mon bord».

    Le troisième arbre dit: «Je veux devenir le plus grand et le plus fort des arbres de la forêt. Les gens me verront au sommet de la colline, ils penseront au ciel et à Dieu, et à ma proximité avec eux; je serai le plus grand arbre de tous les temps et les gens ne m'oublieront jamais».

    Les trois arbres prièrent pendant plusieurs années pour que leurs rêves se réalisent.  Et un jour, survinrent trois bûcherons. 

    L'un d'eux s'approcha du premier arbre et dit: «Cet arbre m'a l'air solide, je pourrais le vendre à un charpentier».  Et il lui donna un premier coup de hache.

    L'arbre était content, parce qu'il était sûr que le charpentier le transformerait en coffre au trésor.

    Le second bûcheron dit en voyant le second arbre: «Cet arbre m'a l'air solide et fort, je devrais pouvoir le vendre au constructeur de bateaux».
    Le second arbre se réjouissait de pouvoir bientôt commencer sa carrière sur les océans.

    Lorsque les bûcherons s'approchèrent du troisième arbre, celui-ci fut effrayé, car il savait que si on le coupait, ses rêves de grandeur seraient réduits à néant.

    L'un des bûcherons s'écria alors: «Je n'ai pas besoin d'un arbre spécial, alors, je vais prendre celui-là». Et le troisième arbre tomba.

    Lorsque le premier arbre arriva chez le charpentier, il fut transformé en une simple mangeoire pour les animaux. On l'installa dans une étable et on le remplit de foin. Ce n'était pas du tout la réponse à sa prière.

    Le second arbre qui rêvait de transporter des rois sur les océans, fut transformé en barque de pêche. Ses rêves de puissance s'évanouirent.

    Le troisième arbre fut débité en larges pièces de bois, et abandonné dans un coin.

    Les années passèrent et les arbres oublièrent leurs rêves passés.

    Puis un jour, un homme et une femme arrivèrent à l'étable.  La jeune femme donna naissance à un bébé et le couple l'installa dans la mangeoire qui avait été fabriquée avec le premier arbre.  L'homme aurait voulu offrir un berceau pour le bébé, mais cette mangeoire ferait l'affaire.  L'arbre comprit alors l'importance de l'événement qu'il était en train de vivre, et su qu'il contenait le trésor le plus précieux de tous les temps.

    Des années plus tard, un groupe d'hommes monta dans la barque fabriquée avec le bois du second arbre; l'un d'eux était fatigué et s'endormit. Une tempête terrible se leva, et l'arbre craignit de ne pas être assez fort pour garder tout son équipage en sécurité.  Les hommes réveillèrent alors celui qui s'était endormi; il se leva et dit : «Paix!»  Et la tempête s'arrêta.  À ce moment , l'arbre su qu'il avait transporté le Roi des rois.

    Enfin, quelqu'un alla chercher le troisième arbre oublié dans un coin; il fut transporté à travers les rues, et l'homme qui le portait se faisait insulter par la foule. Cet homme fut cloué sur les pièces de bois élevées en croix , et mourut au sommet de la colline.  Lorsque le dimanche arriva, l'arbre réalisa qu'il avait été assez fort pour se tenir au sommet de la colline et être aussi proche de Dieu que possible, car Jésus avait été crucifié à son bois.

    Chacun des trois arbres a eu ce dont il rêvait, mais d'une manière différente, de ce qu'ils imaginaient.

    Nous ne savons pas toujours quels sont les plans de Dieu pour nous.

     

    Nous savons simplement que ses voies ne sont pas les nôtres, mais qu'elles sont toujours meilleures si nous lui faisons confiance.


    18 commentaires