• Bon jeudi !

    ****

    Sainte Anne

    Dictons du jour :

    Pour la sainte Anne s'il pleut, trente jours seront pluvieux.
    Si les fourmis s'agitent à la sainte Anne, l'orage descend de la montagne.

    Pensée du jour:

    Légende

    ****

    La momie de l'église Saint Thomas à Strasbourg

    L’église Saint Thomas est l’une des nombreuses curiosités de Strasbourg. Les visiteurs peuvent y admirer le fameux mausolée du maréchal Maurice de Saxe mais le sacristain, guide de cette église, les invite aussi à descendre dans les caveaux.

    Là, au centre de la pièce, ils découvrent un cercueil de verre dans lequel repose le corps embaumé d’une jeune fille. Habillée de sa robe de mariée, elle porte encore ses bijoux. Sa tête repose entourée de fleurs d’oranger. La jeune fille est très bien conservée mais pourtant le spectacle est hideux. D’une maigreur effrayante, la défunte ébauche un sourire affreux. Ses yeux enfoncés dans leurs orbites et ses joues extrêmement creuses font ressortir son nez qui parait beaucoup plus long.

    Cette scène fait régulièrement fuir les curieux qui préfèrent sortir au lieu d’écouter le sacristain leur raconter l’histoire de la jeune et charmante comtesse de Nassau qui décéda au moment de son union avec un noble chevalier alsacien.

    Une ancienne légende raconte que la momie de l’église de Saint Thomas revient à la vie en hiver, lors des bals. Chaque année on peut l’apercevoir virevoltant au milieu des danseuses. Elle a coutume d’apparaitre au bal donné au profit des pauvres. La jeune comtesse fiancée, morte il y a de ça trois siècles, valse avec un entrain endiablé au bras d’un cavalier. Aucun doute c’est bien elle, sa robe blanche, ses bijoux ainsi que sa maigreur squelettique, sa bouche grimaçante et ses yeux perdus dans leurs orbites en attestent. Echappée de son cercueil, elle danse, elle tourbillonne et offre son affreux sourire à qui la regarde.

    Eglise Saint Thomas


    10 commentaires
  • Sainte Marguerite

    Dicton du jour:

    À la sainte Marguerite, forte pluie est maudite.

    Pensée du jour:

    Légende de Lorraine

    ****

    Légende de la tour aux Puces

    Au moyen-âge l'empereur Charlemagne adorait la chasse. Il chassait dans les environs de Thionville avec sa meute de 683 chiens. Quand il retournait à Aix-la-Chapelle, les chiens restaient à Thionville.

     

    Les chiens étaient couverts de puces et se grattaient sans arrêt. Bien à l'abri dans les longs poils, les puces se multiplièrent et envahirent la ville.Tous les Thionvillois se grattaient à leur tour. La situation empirait tous les jours, alors les habitants décidèrent d'envoyer un missi dominici à Charlemagne pour lui raconter ce qui se passait.

    Une puce s'était agrippée à l'envoyé et dès qu'il fut reçu par l'empereur, elle sauta sur son nez et le piqua. Charlemagne cria et comprit le problème. Cependant il ne pouvait pas tuer sa meute. Il décida alors de faire construire une tour haute, trapue, énorme et hermétique pour enfermer les chiens.

    La tour aux Puces qui actuellement est un Musée à Thionville.

     


    12 commentaires
  • Saint Arsène

    Dicton du jour:

    À la saint Arsène, met au sec tes graines.

    Pensée du jour:

    Légende de Lorraine

     

    ****

    Saint Vincent et la linotte

     Un jour que Saint-Vincent, patron des vignerons, se promenait dans la région de Toul, il serait entré dans une maison d’où le propriétaire était absent. Il y avait une cruche remplie de vin posée sur la table. Le saint se sert un verre et commence à boire, quant un oiseau entre par la fenêtre et se pose sur sa main.

    Il lui dit :– Saint-Vincent, je suis la linotte, je veille sur la vigne et les vignerons depuis toujours. Pourtant, je n’ai aucune récompense pour mes services et mon chant. Les plumes du rouge-gorge sont oranges sur sa poitrine, et celles du chardonneret sont multicolores, mais moi, je reste grise.


    Article original : Contes et légendes de Lorraine : Saint-Vincent et la linotte https://tout-metz.com/conte-saint-vincent-la-linotte-lorraine-2011-766.php

     

    – Saint-Vincent, je suis la linotte, je veille sur la vigne et les vignerons depuis toujours. Pourtant, je n’ai aucune récompense pour mes services et mon chant. Les plumes du rouge-gorge sont oranges sur sa poitrine, et celles du chardonneret sont multicolores, mais moi, je reste grise.

    Article original : Contes et légendes de Lorraine : Saint-Vincent et la linotte https://tout-metz.com/conte-saint-vincent-la-linotte-lorraine-2011-766.php

    Article original : Contes et légendes de Lorraine : Saint-Vincent et la linotte https://tout-metz.com/conte-saint-vincent-la-linotte-lorraine-2011-766.php
    Un jour que Saint-Vincent, patron des vignerons, se promenait dans la région de Toul, il serait entré dans une maison d’où le propriétaire était absent. Il y avait une cruche remplie de vin posée sur la table. Le saint se sert un verre et commence à boire, quant un oiseau entre par la fenêtre et se pose sur sa main. Il lui dit :

    Article original : Contes et légendes de Lorraine : Saint-Vincent et la linotte https://tout-metz.com/conte-saint-vincent-la-linotte-lorraine-2011-766.php
    – Saint-Vincent, je suis la linotte, je veille sur la vigne et les vignerons depuis toujours. Pourtant, je n’ai aucune récompense pour mes services et mon chant. Les plumes du rouge-gorge sont oranges sur sa poitrine, et celles du chardonneret sont multicolores, mais moi, je reste grise.

    Article original : Contes et légendes de Lorraine : Saint-Vincent et la linotte https://tout-metz.com/conte-saint-vincent-la-linotte-lorraine-2011-766.php

     - Je ne peux pas faire grand-chose pour toi, linotte, répondit Saint-Vincent. Mais en attendant, est-ce que tu veux un peu de vin ?

     L’oiseau se serait alors penché sur la cruche pour boire, mais il aurait glissé et failli se noyer. Saint-Vincent l’aurait rattrapé juste à temps. On dit qu’il serait alors apparu sur la poitrine de la linotte une tâche rouge foncé, teintée de bleu et de gris, comme le vin du pays de Toul. L’oiseau était enfi.n récompensé de ses efforts.

     

     


    12 commentaires
  • Image du Blog copinette.centerblog.net

    Saint Frédéric

    Dicton du jour:

    A la St Frédéric tout est vert, tout est nids, plantes, bêtes et gens, tous sourient .

    Pensées du jour:

    Légende de Lorraine

    ****

    J'habite en Alsace mais je suis lorraine avant tout, voici une série de légendes de Lorraine.

    ****

     

    Une légende lorraine rattache à un épisode du déluge les belles colorations du martin-pêcheur.

    Noé après avoir laché la colombe, charge l’oiseau bleu d’aller voir si la terre reparaissait. Lorsque celui-ci quitta l’arche le matin, il s’éleva un si grand vent, que pour ne pas être précipité dans l’onde, il prit son essor vers le ciel et arriva bientôt dans le bleu du firmament où il n’hésita pas à s’enfoncer : de gris qu’il était auparavant, son plumage se colora de bleu.

    Parvenu à une grande hauteur, il vit le soleil qui se levait bien loin au-dessous de lui. Il dirigea son vol de ce côté pour le voir de plus près. Plus il s’en approchait, plus la chaleur devenait vive. Les plumes de son ventre commencèrent même à roussir et à prendre feu. Il se hâta de venir l’éteindre dans les eaux qui couvraient la terre.

    Mais il eut beau regarder, l’arche avait disparu, parce que Noé l’avait démolie pour en faire une maison et des étables. L’oiseau se mit à appeler Noé, en poussant des cris aigus.

     

    Aujourd’hui encore, on le voit cherchant le long des rives s’il ne retrouvera pas l’arche ou quelques-uns de ses débris. Il a conservé sur la partie supérieure de son corps le plumage bleu de ciel qu’il a acquis dans le firmament, et son ventre est encore tout roussi par suite de l’imprudence qu’il a commise de s’approcher du soleil.

     

     


    13 commentaires
  • Légende d'Alsace

    ****

    Saint Henri

    Dicton du jour:

    Quand reviendra la saint Henri, tu planteras ton céleri.

    Pensée du jour:

    Légende d'Alsace

     

    ****

    Les géants de Nideck

     

     Le Château de Nideck, en Alsace, est composé de 2 ruines sur une colline en forte pente. Cette curiosité d'installation et la présence proche d'une grande cascade très bruyante (voir diaporama ci-dessous) ne pouvait qu'engendrer une légende, que l'on se raconte de père en fils depuis de nombreuses générations.

    La légende raconte que le château était habité par un couple de géants et leur petite fille. Un jour d'ennui, celle-ci se promena jusqu'à la plaine d'Alsace et découvrit ce qu'elle prit pour des jouets vivants. Une fois rentrée au château, son père lui expliqua qu'il s'agissait d'hommes et qu'il fallait les laisser à leur place car ils cultivaient la terre pour nourrir les géants.

    Les ruines du château du Nideck

    La cascade du Nideck


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique