• Saint Honoré

    Dictons du jour:

    À la saint Honoré, s'il fait gelée le vin diminue de moitié.
    À la mi-mai queue de l'hiver, mais à saint Honoré que de pois verts.

    Pensée du jour:

    Les herbes du champ du Feu 

    La mauvaise réputation du Champ du Feu est peut-être due à une plante inconnue qui aurait empoisonné les troupeaux. Un berger qui y avait amené ses moutons les vit devenir furieux et se dévorer ; ses chiens étaient aussi pris de frénésie. On prétendit que la chaume était peuplée d'esprits mauvais qui hantaient son herbe. Seul un des rois mages parvenait à les faire fuir en répandant de la myrrhe et en piétinant l'herbe...

    Le Champ du Feu est le point culminant du Bas-Rhin au Ban de la Roche, à 1 099 mètres d'altitude. En hiver, l'endroit est propice au ski de fond et au ski alpin.

    En été, la station est idéale pour les randonnées pédestres ou à VTT. 

     


    14 commentaires
  • Sainte Estelle

    Dictons de jour:

    Gare s'il gèle à la sainte Estelle.
    Aux trois Saints de glace, fais toujours face.

    Pensée du jour:

    Légende d'Alsace

    ****

    Le Lac des Perches ou lac des étoiles


    Le nom du lac n'a rien à voir avec les perches, qui n'habitent pas particulièrement ses eaux. Il s'agit plus probablement d'une déformation du nom des sommets voisins (Berse).
    Quant à l'appellation de Sternsee (lac des étoiles), elle vient probablement de sa triste légende. On raconte que le fils du comte Maso, descendant du duc d'Alsace, père de sainte Odile, fondateur de Masevaux (Masovilla), avait un enfant. Celui-ci monta un jour au lac où il fut surpris par la nuit. Voyant les étoiles se refléter sur le miroir du lac, il voulut les attraper et s'y noya...

    Le lac des Perches ou lac des étoiles est un petit lac du versant alsacien des Vosges dans le fond de la vallée de Masevaux. Il se situe dans un ancien cirque granitique d'origine glaciaire au pied de la Têtes des perches à 1 222 m d'altitude et à l'est de la Haute Bers à 1 252 m d'altitude 


    13 commentaires
  • Sainte Solange

    Dicton du jour:

    C'est à la Sainte Solange que l'on ferme la grange.

    Pensée du jour:

    Légende d'Alsace

    ****

    Les pierres précieuses du lac du Lachtelweiher

    On raconte qu'un vieillard inconnu venait rôder sur les berges du Lachtelweiher où il ramassait des cailloux. Il disparaissait quand on s'intéressait trop à lui pour revenir ailleurs. Un fermier des alentours qui s'était approché de trop près se trouva transporté à Venise où l'homme lui montra un coffre rempli de pierres précieuses : les cailloux du Lachtelweiher. Le fermier revint en Alsace mais on ne revit plus le vénitien qui avait fait fortune... Mais les bords du petit lac ne donnèrent jamais aux habitants de la vallée que des cailloux. 

    Le lac du Lachtelweiher est un petit lac du versant alsacien des Vosges dans la vallée de Masevaux. Situé dans un cadre romantique, il est propice à la pêche, à la baignade et à la randonnée. Il est le plus méridional des lacs vosgiens. 

     


    9 commentaires
  • Bon vendredi !

    Sainte Zita

    Dictons du jour:

    À la sainte Zita, le froid ne dure pas.
    Quand la lune rousse est passée, on ne craint plus la gelée.

    Pensée du jour:

    La livraison des bébés alsaciens par les cigognes

    Pour avoir un bébé, les futures mamans alsaciennes doivent mettre quelques morceaux de sucre sur le rebord de la fenêtre pour attirer la cigogne qui leur apportera l’enfant.

    C’est pour cela qu’une cigogne volant ou s’installant au-dessus d’une maison est annonciatrice d’une future naissance.

    Tous les alsaciens savent que la cathédrale de Strasbourg est construite sur des pilotis de bois plantés dans un lac souterrain se trouvant sous celle-ci.

    C’est dans ce lac que naissent les bébés de toute la région dont les âmes, tombées du ciel avec la pluie, ont été réincarnées en nouveau-nés. Les soirs de grand silence, on peut entendre le bruit des rames d’une barque à fond plat sans passeur qui rode sur le lac pour recueillir les bébés.

    La cigogne va alors chercher le bambin sous la cathédrale, grâce à une entrée dans le souterrain qui, selon la légende, se trouve dans la cave d’une maison juste en face de la cathédrale. La cigogne survole ensuite la région, le bébé emmitouflé dans un linge, afin de le livrer à la maman qui a passé commande.

     

    Maintenant que nous sommes suffisamment grands, nous savons tous pourquoi et comment en Alsace les bébés sont livrés par des cigognes dès qu’un papa et une maman en ont le désir…

    Cigogne d’Alsace de Hansi


    14 commentaires
  • Bon jeudi !

    Sainte Alida

    Dicton du jour:

    Avril et mai sont la clé de l'année.

    Pensée du jour:

    Une légende d'Alsace

    ****

    Une légende explique l’origine du vent soufflant autour de la cathédrale.

    Autrefois, le Diable survolait la terre en chevauchant le vent. Il aperçut ainsi son portrait sculpté sur la cathédrale, sous l’apparence du Tentateur, courtisant les Vierges folles (Matthieu 25, 1-13). Il est re­pré­sen­té sous les traits d’un jeune homme sé­du­i­sant dont le dos s’ouvre : on en voit sor­tir des crapauds et des serpents, mais aucune des jeunes filles naïves au­x­quel­les il s’adresse ne le remarque.

    Très flatté et curieux, le diable entra dans la cathédrale pour voir si d’autres sculptures le re­pré­sen­tai­t à l’intérieur. Surpris par la messe du matin, le diable, retenu prisonnier dans le lieu saint, ne put en ressortir.

    Le vent l’attend toujours sur le parvis et hurle aujourd’hui encore d’impatience sur la place de la cathédrale.

     

    Le Diable, furieux, fait le courant d’air, au fond de l’église, à la hauteur du pilier des anges.

    Les vierges folles et le tentateur de la Cathédrale de Strasbourg


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique