• Anecdote sur une oeuvre d'art

    Bon vendredi !

     

    "Papi cachottier"

    Où l’on fait la connaissance d’un locataire qui aime bien s’encombrer.

     

    1973, Chicago. Henry Darger, un vieux monsieur de 81 ans, est emmené en maison de retraite. Il doit abandonner l’appartement dans lequel il a passé sa vie.

    Le propriétaire, Nathan Lerner, vient trier les affaires du vieillard. Il fait alors une découverte de taille…

    Le logis de Darger est un véritable taudis où s’agglutinent des milliers de dessins. Certains font plusieurs mètres de long ! Le propriétaire, ébahi, trouve aussi un roman fleuve de près de 15 000 pages.

    Artiste lui-même, Lerner comprend bien vite l’importance de toute cette production.

    L'appartement d'Henry Darger (photo Nathan Lerner et David Berglund)

    Pendant des décennies et dans le plus profond secret, Henry Darger a passé ses soirées à créer.

    Mêlant réalité historique et imagination fantaisiste, ses dessins et ses textes relatent l’épopée de petites filles, les "Vivian Girls".

    Elles sont confrontées à une guerre interminable contre un peuple imaginaire, cruels oppresseurs d’enfants, et ont pour but de faire régner la justice.

    Comment Darger a-t-il pu réaliser toutes ces œuvres alors qu’il ne savait même pas dessiner ?

    Henry Darger, "Un tir touche Jennie [...] la blesse", milieu du XXe siècle © 2016 Kiyoko Lerner / ADAGP, Paris

    Homme de ménage le jour et artiste la nuit, Darger a trouvé une astuce. Il récupère de vieux livres d’enfants, où il découpe et détoure les visages. Puis il les reporte sur ses œuvres, en accumulant les personnages et les coloriant de couleurs pastel.

    Et pour les fleurs ? Elles sont décalquées dans des catalogues de plantes !

    Henry Darger, Des fleurs partout (détail), entre 1960 et 1972, Museum of Modern Art, New York

    Malgré leur air enfantin, les œuvres du vieux Darger dégagent une violence troublante…
    Pour certains spécialistes, ces histoires torturées seraient une manière de guérir un traumatisme d’enfance.

    Inconnu de son vivant, Darger est aujourd’hui exposé dans les plus grands musées du monde !

    Henry Darger, "A la seconde bataille de McHollester Run, elles sont persuivies (sic). C'est une zone tropicale. Pour une raison inconnue les arbres sont morts", entre 1930 et 1940, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris © 2016 Kiyoko Lerner / ADAGP, Paris

     

    « La Petite France à StrasbourgAnecdote sur une oeuvre d'art »

  • Commentaires

    16
    Dimanche 29 Mai 2016 à 11:19

    Dommage que ses oeuvres n'aient pas été appréciées de son vivant...

    j'ai vu quelques-unes de ses réalisations  l'an dernier

    et c'est vraiment incroyable que cet homme qui ne savait pas dessiner et que personne n'encourageait  ait pu, tout seul, trouver le chemin qui le menait vers la beauté et se créait ainsi un monde bien à lui qui l'a aidé à vivre.

    15
    Dimanche 29 Mai 2016 à 06:42

    je ne connaissais pas du tout

    belle découverte pour moi

    un grand merci  bisou du matin

    14
    Samedi 28 Mai 2016 à 09:09

    s'il suffisait de décalquer ou coller pour faire du beau ou du sens çà se saurait.Ce monsieur était un artiste, il a trouvé les moyens de s'exprimer et en a fait d el'art.C'est beau mais l'histoire est triste,d'une part pour cette souffrance qu'il avait en lui mais aussi parce que personne n'était assez proche d e lui pour connaitre cette facette de lui....une belle triste histoire

    13
    Samedi 28 Mai 2016 à 09:04
    covix

    Bonjour, 

    Une belle découverte et très émouvante. Ce monsieur a bien sa place au Panthéon des artistes. Dommage qu'il n'ait pu en profiter de son vivant.

    Bonne journée

    @mitié

    12
    Samedi 28 Mai 2016 à 07:36
    Claudine/canelle

    Bonjour

    J'aime cet art un peu en meli melo ..

    Et quelle triste vie pour cet artiste 

    Merci à toi 

    Bises

    11
    Vendredi 27 Mai 2016 à 20:39

    ... je suis émue par cette histoire, un talent bien spécial ce brave homme!

    Bises de Mireille du sablon

    10
    Vendredi 27 Mai 2016 à 14:29
    LADY MARIANNE

    dommage le pauvre homme a connu le succès après sa mort !
    je prends ton lien pour le tableau du samedi !
    bisous-

    9
    Vendredi 27 Mai 2016 à 13:32

    coucou michele!!de tres jolis dessins!!

    reconnu trop tard,comme bien souvent!

    je te souhaite un bon weekend ,mais je repasserais demain!!

    gros bisous

    8
    Vendredi 27 Mai 2016 à 13:17

    Bonjour Mamykool.

    Je ne connaissais pas ce monsieur ,je trouve les dessins beaux,

    mais un peut cruels sur le dernier tableau.

    Bonne après midi .Bisous.Kettyn

    7
    Vendredi 27 Mai 2016 à 11:11

    Kikou Mamy Kool,

    Une journée nuageuse aujourd’hui et plus fraîche qu’hier. J’espère qu’il fera beau dimanche.

     

    Il a eu une idée géniale !

    Je te souhaite une bonne journée, gros bisous,

     

    Nadine

    6
    Vendredi 27 Mai 2016 à 09:51

    Quelle bonne idée il a eu !! il a fait de beaux dessins en tout cas !

    Bon vendredi Michelle gros bisous Rozy

    5
    Vendredi 27 Mai 2016 à 09:14

    BONJOUR MAMYKOLL..!!

    (une belle découverte!!)

    Merci de ce partage.!!

    BON WEEK END

    AMITIES  JULIE 77/22*

    Résultat de recherche d'images pour "gifs bon week end"

    4
    Vendredi 27 Mai 2016 à 09:08

    Un bel article ,beaux dessins ,bonne journée bisous

     

    3
    Vendredi 27 Mai 2016 à 07:28

    Je ne connaissais pas ce monsieur

    Bonne journée, bisous

    2
    Vendredi 27 Mai 2016 à 07:17
    lavandine

    Tiens je devrais faire pareil, moi qui ne sais pas dessiner !

    Je te souhaite une belle journée et te fais de gros bisous.

     

    @micalement
    Lavandine
    1
    Vendredi 27 Mai 2016 à 06:37

    Bonjour Mamykool

    C'est vrai ces dessins sont beaux , mais, en y étant attentif , ils dégagent un certain malaise .

    Cet homme devait-être bien seul au fond .

    Je te souhaite une agréable fin de semaine.

    De gros bisous Mamykool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :