• Bon vendredi

    Saint Matthieu

    Dictons du jour:

    À la saint Matthieu les jours sont égaux aux nuits dans leur cours.

    Quand vient saint Matthieu, adieu l'été.

    Pensée du jour:

    Légende d'Alsace

    ****

     

      La ville de Thann se situe en Alsace, dans le département du Haut Rhin. Tous les ans, le 30 juin, les habitants font brûler 3 sapins sur la grande place. Quelle est donc l'origine de cette curieuse fête ?

       Cette manifestation est la conséquence d'un curieux événement au Moyen Age: La légende se nomme : 

     

     

     

    Les  3  sapins  de  Thann

     

     Au milieu du 12ème siècle vivait en Italie un saint homme nommé : Thiébaut. Il était l'évêque de la ville de Gubbio, province de l'Ombrie. Il était toujours accompagné de son fidèle serviteur.

     Un soir, se sentant mal il lui dit : 

     Approche toi, fidèle serviteur,* Me voila monseigneur,+ Depuis tant d'année, tu me sers loyalement, il me faut te récompenser.* Mais non, monseigneur, c'est un honneur d'être à vos cotés.+ Ecoute au lieu de parler..... Lorsque je disparaîtrai de cette terre.....* Mais ne parl......+ Il suffit, écoute moi !* ........+ Je veux qu'à ma mort, tu gardes ma bague épiscopale..... Chuttt...  C'est un ordre.

     Et, en l'an de grâce 1160, l'évêque Saint Thiébaut cessa de respirer.

       Comme promis, son serviteur tenta de récupérer la bague et....... il avait beau forcer, elle ne se retirait pas du doigt de son ancien maître. Il tira....... tira........ tira..... et.......(ho, âmes sensibles, ne lisez pas ce qui suit !) .....  il arracha le pouce droit.    Surpris, il pensa que c'était sûrement un signe divin. Il enchâssa "bague et doigt" dans son bâton de pèlerin et s'en retourna à pieds chez lui en Lorraine.         

    La route était longue de l'Italie vers son village de l'Est de la France.       Un soir de 1161, il arriva à Thann, petit village gardé par un immense château. Fatigué, il décida de dormir à l'orée du bois. Il posa son bâton contre l'un des sapins et s'endormit.   

    Le lendemain, il mangea rapidement les miettes de son pain et sans se laver, il décida de repartir. Près du sapin, il s'avança pour saisir son bâton.    Et....... comme pour la bague, il ne put le récupérer.  Il Tira....... tira........ tira..... et.......... Rien..... Son bâton avait pris racine. Divin signe était ce ?     Au même moment le seigneur du château de l'Engelbourg fut attiré par un curieux phénomène en bordure du bois.  Il vit trois lumières au-dessus de ce sapin.          

    Signe divin conclure en même temps, sans se concerter nos 2 personnages !    L'un et l'autre promirent de bâtir une chapelle en ce lieu. Comme par miracle, le bâton se détacha immédiatement. 


    16 commentaires
  • Bon jeudi !

    Saint Léopold

    Dicton du jour:

    À la saint Léopold, couvre-toi les épaules.

    Pensée du jour :

    ****

    Le tonnelier de Arnsbourg

        On raconte qu'avant d'être une ruine, le château de Arnsbourg en Alsace était habité par un châtelain gourmet et grand connaisseur en vins avec une cave exceptionnelle. Evidemment, une légende est née sur ce thème :

     

    " Il y a bien longtemps de cela, un charbonnier traversait la forêt. La chaleur de cet été était intenable et comme la sècheresse sévissait notre homme souffrait terriblement de la soif.

     

       Hélas, point de source ou de ruisseau pour désaltérer ce courageux voyageur. En passant près des rochers sur lesquels s'élèvent les ruines du château, une bonne odeur de vin monta vers lui et il pensa :

     

     "Si seulement quelqu'un voulait me donner un peu de vin  !" 
     
        Soudainement, apparu sur les ruines un petit homme avec une longue barbe blanche, un tablier de cuir à la taille, un trousseau de clefs à la ceinture.   Cette apparition lui faisait des signes amicaux  et l'invitait à le suivre. Notre 'mort-de-soif' suivi le tonnelier sans se poser de question. Ensemble Ils descendirent de nombreuses marches à moitié effondrées et couvertes de mousse.
             Était ce la descente aux enfers ? 
        Soudain, le tonnelier s'arrêta devant une immense et solide porte, prit une gigantesque clef rouillée à son trousseau et ouvrit. Ils entrèrent dans une grande cave voûtée,  bien fraîche avec une odeur alléchante, forte et suave. Le vieux tonnelier servit dans un verre de cristal finement taillé, un liquide d'une merveilleuse couleur sang.....Il le tendit au charbonnier en disant :
     
    "Tiens, bois, c'est du vin que buvait le seigneur d'Arnsbourg et que je ne devais lui servir qu'aux jours de fêtes. J'étais son tonnelier, et je suis condamné à rester ici pendant deux cents ans encore, sans pouvoir jouir de la paix éternelle, parce que de mon vivant j'ai mis de l'eau dans le vin des serviteurs."
     
    Le charbonnier but à grands traits. Jamais il n'avait goûté un vin aussi bon; Jamais il n'avait été rempli d'une telle allégresse, de tant de jeunesse et de joie. Il remercia le tonnelier souriant et, animé de nouvelles forces, il rentra chez lui.     De retour au village, il raconta son histoire, qui fit évidemment le tour du pays........ mais personne ne le crut, car il semblait ne plus avoir toute sa tête ! "  

       Depuis, beaucoup de bons vivants et de buveurs ont visité les ruines du château d'Arnsbourg , mais le tonnelier n'est jamais apparu.

       Pourtant, certaines années, pendant la floraison des vignes, des vignerons prétendent qu'un parfum agréable et subtil monte du sol et enveloppe toutes les ruines du château.

      La tradition populaire dit que cette année :

      "il y aura de riches vendanges en Alsace, et en automne les caves se rempliront d'un vin généreux." 

     

    18 commentaires
  • Bon mercredi

    Saint Sidoine/Sidonie

    Dicton du jour:

    Si en novembre il tonne, l'année suivante sera bonne.

    Pensée du jour :

    ****

    Aux abords du rivage rocheux,

    Blanchi par l'écume,

    Les derniers rayons de soleil

    Faisaient couler leurs gouttes dorées

    Sur l'étendue marine.

    L'air était doux, il régnait un calme apaisant,

    Bercé par des chants d'oiseaux 

    Et le ressac somnolent de la mer.

    Des embruns salés flottaient dans l'air,

    La nuit doucement tombait;

    Une légère brume habillait

    L'océan de ses voiles vaporeux 

    Et, déjà, le ciel s'illuminait d'étoiles !

    Michelle

     

     


    16 commentaires
  • Bon mardi !

    Saint Brice

    Dicton du jour:

    À la saint Brice le temps, sera celui du jour de l'An.

    Pensée du jour:

    ****

    Esther Granek est une poétesse belgo-israélienne francophone, survivante de la Shoah.

    Née à Bruxelles le 7 avril 1927, et morte à Tel Aviv le 9 mai 2016, Esther Granek est autodidacte du fait des lois anti-juives durant l’Occupation.

    ****

    Ma participation à "Mardi poésie"chez Lady Marianne:

     http://www.ma-chienne-de-vie.com

     

    Offrande

    Esther Granek

     

    Au creux d’un coquillage
    Que vienne l’heure claire
    Je cueillerai la mer
    Et je te l’offrirai.

    Y dansera le ciel
    Que vienne l’heure belle.
    Y dansera le ciel
    Et un vol d’hirondelle
    Et un bout de nuage
    Confondant les images
    En l’aurore nouvelle
    Dans un reflet moiré
    Dans un peu de marée
    Dans un rien de mirage
    Au fond d’un coquillage.

    Et te les offrirai.


    18 commentaires
  • Bonne semaine !

    Saint Christian

    Dicton du jour:

     Chat se chauffant est signe de mauvais temps

    Pensée du jour:

     

     

    ****

     
    Une petite fille rentre de l'école et demande à son père:
    - Tu connais la dernière ?
    - Non ?
    - Et bien c'est moi.
     
    ****
     
    Un petit garçon rentre de l'école avec son bulletin de note et va voir son père :
    - Papa c'est vrai que tes lunettes
    grossisse tout ? lui demande-t-il.
    - Bien-sûr pourquoi ?
    - Alors mets les avant de regarder mon bulletin de note
     
    ****
     Après avoir échoué à ses épreuves du bac, un étudiant envoie un télégramme à sa mère :
    - J'ai raté - STOP - Prépare papa - STOP
    Le lendemain, il reçoit la réponse :
    - Papa préparé - STOP - Prépare toi - STOP
     
    ****
      Un homme complètement saoul entre dans une église, se dirige en titubant vers le confessionnal et y pénètre.
    Une minute plus tard, le curé ouvre le judas et lui demande :
    - Je peux vous aider, mon fils ?
    - C'est pas de refus ! Y a du papier de votre côté ?  
     
    ****
     Une jeune femme passe un entretien pour obtenir un travail.
    Son employeur potentiel lui demande :
    - Avez-vous déjà occupé un poste à responsabilités dans vos précédents jobs ?
    - Oh ! Oui, responsable, je sais ce que c'est.
    - Ah bon ?
    - Eh bien, chaque fois que quelque chose ne marchait pas, c'était moi la responsable.
     
    ****
    'Un gendarme belge arrête un automobiliste qui vient de traverser un carrefour… Le gendarme: "Et alors ? Vous n'avez pas vu que le feu était rouge ?" L'automobiliste: "Heu, je suis désolé, mais je suis Daltonien..." Le gendarme (dubitatif) : "Et alors, y'a pas de feux rouges en Daltonie ?"
     
    ****
    Le candidat à un nouveau poste dans une entreprise ajoute timidement après l'entretien avec le chef du personnel :
    - Je dois vous avouer une petite chose, monsieur, je suis un peu superstitieux !
    - Qu'à cela ne tienne, mon cher, répond le chef du personnel. Nous vous supprimerons simplement votre treizième mois ! 
     
    ****
    Charlie Chaplin et Einstein conversaient ensemble :
    - Ce que j'admire chez vous, c'est que votre art est international, déclarait Einstein à l'artiste. Tout le monde vous comprend.
    - Mais, répond Charlot, votre gloire est encore plus méritoire : tout le monde vous admire et pourtant personne ne vous comprend !  
     
     
     

    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires