• Une légende de ma Lorraine !

    Bon vendredi !

    Ma citation du jour:


     

    Le lac de Longemer est l'un des hauts lieux du tourisme vert dans le département des Vosges
    lac d'origine glaciaire traversé par la Vologne, il s'étire sur 76 ha dans le sens de la vallée.

    Sur la rive ouest se trouve une petite chapelle dédiée à saint Florent, construite vers 1449,
    tombée en ruine puis reconstruite en 1727. Elle occupe la place d'un oratoire érigé en 1056 par l'ermite Bilon,
    un ancien officier du duc Gérard 1er de Lorraine

    Une légende de ma Lorraine natale !

    La légende.

     Le lac de Longemer entouré d’une belle forêt de sapins verts est réputé pour son abondance en poissons.
    Se côtoient truites, brochets, perches et bien d’autres espèces.

    Charlemagne de passage dans la région attiré par les eaux transparentes du lac décida
    de s’y arrêter et d’y pêcher.

    Il fit une pêche fructueuse et soudain sa ligne fut tirée si brutalement qu’il faillit tomber dans l’eau.
    Avec l’aide de deux valets il ramena un énorme brochet. Long de trois coudées et pesant
    comme un enfant de six ans ; personne n’avait vu un poisson de cette taille.

    Le brochet faisait des bonds gigantesques.
    De peur qu’il ne réussisse à retourner dans l’eau, les valets voulurent le tuer avec un épieu.
    Charlemagne les arrêta et prit le collier de cuir ornée d’une clochette qui se trouvait
    au cou de son chien.

    Il ordonna à quatre de ses valets de tenir l’animal et il attacha le collier sous ses ouïes avant
    de le rejeter dans l’eau.

    La magnifique bête disparut dans les eaux profondes.
    Charlemagne heureux de son geste ordonna à ses sujets d’arrêter la pêche.
     


    Depuis ce jour, les voyageurs qui se promènent le long des berges du lac le soir, entendent parfois un
    léger carillon, venu des profondeurs.


    19 commentaires
  • Mon poème !

    Bon jeudi !

    Ma citation du jour:

    La maison !

     

    Dans l'harmonie de la campagne environnante,

    Où, les étendues jaunes des champs de colza en fleurs

    Se mariaient si bien avec le vert des prés,

    La maison, avec son potager où bourdonnaient les abeilles

    Autour des touffes de ciboulette en fleurs,

     Charmait cette nature calme et reposante.

    Derrière une haie vive, s'étendait

    Un vaste paysage de lacs  et de prairies,

    Plus bas, étaient plantés quelques bosquets

    Ici ou là, jusqu’à la lisière de la forêt.

    Une maison du bonheur, on se serait cru...

    Chez Blanche Neige !

     

    Michelle

     

    Mon poème !


    17 commentaires
  • Fleurs de printemps/corbeille d'or

    Bon mercredi !

     

    Ma citation du jour:

    « Si la vie n'est qu'un passage, sur ce passage au moins semons des  fleurs. »  Montaigne

     

    Au jardin, la corbeille d'or est cultivée généralement en bordure,
    en couvre-sol, pour habiller un muret ou en rocaille.

    En France, la corbeille d'or n'est présente que dans une vingtaine
    de départements, probablement le plus souvent échappée des jardins.

    La floraison intervient vers le mois de mars et dure jusqu'en juin
    (à moduler en fonction des conditions climatiques et de culture).
    Les fleurs, nombreuses, petites, terminales, sont regroupées en corymbes.
    Le calice à quatre sépales n'est pas persistant. La corolle présente quatre 
    pétales jaune d'or, cette plante est originaire des régions montagneuse
    et rocailleuses européennes.

    Fleurs de printemps/corbeille d'or


    13 commentaires
  • Bon mardi !

    Ma citation du jour:

     Parties migrer en août dernier vers les côtes est de l'Espagne
    ou les plaines africaines du Mali ou du Burkina Faso, les cigognes
    alsaciennes sont en train de rentrer de leur périple. Cette année
    les premières sont arrivées à Strasbourg dès le début du mois de Février.
    Le parc de l'Orangerie est depuis plusieurs années le lieu de prédilection
    des cigognes dans la capitale alsacienne, une cinquantaine de couple
    de cigogne ont élu domicile dans le parc jusqu'en Septembre.
    Le boulevard de l'Orangerie est même devenu une véritable attraction,
    quelques 300 cars de touristes passent chaque été admirer ces oiseaux
    symbole de l'Alsace.

    Symbole de fertilité dans l’imagerie populaire d’Alsace, la cigogne est
    un oiseau de bon augure, et sa symbolique la plus célèbre l’associe
    aux naissances.

    Après avoir passé commande, la future maman doit mettre quelques
    morceaux de sucre sur le rebord de la fenêtre pour attirer la cigogne.
    « L'oiseau va alors chercher le bambin auprès d'une source ou d'une mare,
    là où les lutins ramènent des profondeurs de la terre les âmes tombées
    du ciel avec la pluie, et réincarnées en nouveau-nés. Il semble que
    les cigognes, fréquentant les zones humides pour leurs besoins alimentaires,
    aient ainsi remplacé depuis le siècle dernier les lutins, qui étaient
    dans des temps plus anciens préposés à la livraison des bébés. »

    Une autre croyance voudrait qu’elle ait volé autour de Jésus lors
    de sa crucifixion. Elle serait ainsi devenue un symbole de résurrection,
    de régénération. C’est dans ce sens qu’une cigogne qui volerait au-dessus
    d’une maison ou y construirait son nid serait annonciatrice d’une futur naissance.

    « Si une cigogne s'est posée sur votre maison, elle devient votre porte-bonheur
    dans presque tous les domaines: fécondité et fidélité en premier lieu, mais
    aussi richesse, santé, protection contre la foudre, bénédiction de la ville entière
    où elle a élu domicile, etc.

    Le retour des cigognes en Alsace


    16 commentaires
  • Bonne semaine à vous  !

     

    Ma citation du jour !

     

    Légende de la fée Printemps

    Il y a fort longtemps, un premier mars, un beau perce-neige, blanc et gentil,
    sortit de dessous la neige dans la forêt. Le vent d'hiver le vit, se mit en colère
    et déclencha une tempête de neige sur la fleur. Le gentil perce-neige mordu
    par le froid cria. La bonne fée Zina Primavara entendit la fleur sangloter
    et lui demanda : "Pourquoi pleure-tu ?" - "Je suis couvert de neige et meurs
    de froid" répondit le perce-neige. La fée Primavara ôta la neige de sur la fleur.
    Tandis qu'elle faisait cela elle se blessa au doigt contre un petit caillou tranchant
    caché à coté du perce-neige. Son sang tomba sur la racine de la fleur,
    la réchauffant, et le perce-neige revint à la vie. Une autre goutte de sang tomba
    sur les pétales qui devinrent rouges. Aussitôt un autre perce-neige, blanc,
    poussa à coté de lui. "C'est ainsi que les deux inséparables clochettes,
    la rouge et la blanche, devinrent à la fois le symbole du printemps,de l'amour et
    de l'espoir"


    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires