• Bonne semaine à tous !

     

    Pour le tableau du samedi chez: http://www.ma-chienne-de-vie.com/

     

    Terrasse du café le soir, place du forum, à Arles-Vincent Van Gogh

    L'œuvre dépeint un café situé dans le quartier de la Cité de la ville d'Arles, qui s'appelait alors la "Terrasse" et qui a, par la suite, été renommé "Café van Gogh"quartier de la Cité. Le style de cette peinture est unique pour Van Gogh avec des couleurs chaudes et la profondeur de la perspective. C'est la première peinture dans laquelle il a représenté un ciel étoilé.

    À titre anecdotique, ce café  a été restauré au début des années 1990 et peint en jaune pour accentuer la ressemblance avec le tableau de Van Gogh, alors que selon toute vraisemblance le café à cette époque n'était pas jaune, sauf la nuit à cause de l'éclairage.

     

       

    Le café Van Gogh un siècle plus tard


    12 commentaires
  • Bon dimanche !

     

    Mardi poésie chez Lady Marianne: http://www.ma-chienne-de-vie.com/

     

    Guillaume Apollinaire (1880-1918)

    Un oiseau chante


        Un oiseau chante ne sais où
        C'est je crois ton âme qui veille
        Parmi tous les soldats d'un sou
        Et l'oiseau charme mon oreille

        Écoute il chante tendrement
        Je ne sais pas sur quelle branche
        Et partout il va me charmant
        Nuit et jour semaine et dimanche

        Mais que dire de cet oiseau
        Que dire des métamorphoses
        De l'âme en chant dans l'arbrisseau
        Du cœur en ciel du ciel en roses

        L'oiseau des soldats c'est l'amour
        Et mon amour c'est une fille
        La rose est moins parfaite et pour
        Moi seul l'oiseau bleu s'égosille

        Oiseau bleu comme le cœur bleu
        De mon amour au cœur céleste
        Ton chant si doux répète-le
        À la mitrailleuse funeste

        Qui chaque à l'horizon et puis
        Sont-ce les astres que l'on sème
        Ainsi vont les jours et les nuits
        Amour bleu comme est le cœur même

     


    6 commentaires
  • Bon week end

     

    1- Elle a chanté par amour pour un boxeur : 'Peu m'importe les problèmes, mon amour, puisque tu m'aimes... '

    a) Edith Piaf

    2- Il a chanté son amour pour sa fille : 'Tu sais ma môme, que j'suis morgane de toi... '

    c) Renaud

    3- Il a chanté pour sa douce : 'Je suis le gardien du sommeil de ses nuits, je l'aime à mourir... '

    c) Cabrel

    4- Il a chanté la fin d'un amour : 'Je suis venu te dire que je m'en vais, Et tes larmes n'y pourront rien changer... '

    b) Gainsbourg

    5- Qui a chanté son attendrissement pour : 'Les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics, ... Ont des petites gueules bien sympathiques. ' ?

    a) Brassens

    6- Quel chanteur finit son hymne à l'amour par : 'Alors, sans avoir rien, que la force d'aimer, nous aurons, dans nos mains, ami, le monde entier. ' ?

    a) Brel

    7- Foudroyée par l'amour cette chanteuse promet : 'Je me changerai en or pour que tu m'aimes encore... '

    b) Céline Dion

    8- Qui a chanté l'amour qui s'use : 'Comme d'habitude, on fera semblant. Comme d'habitude, on fera l'amour... . ' ?

    b) Claude François

    9- Quel chanteur prolonge son amour estival : 'On ira où tu voudras, quand tu voudras, Et l'on s'aimera encore lorsque l'amour sera mort... ' 

    c) Joe Dassin

    10- Il a chanté simplement son amour pour toutes les femmes : 'Femmes... Je vous aime... '

    c) Julien Clerc

    Merci à toutes pour vos participations

    Estrélita10/10-Lucia10/10-Calacaline10/10-Rozy9/10-Juju9/10-Mireille du Sablon8/10

    Sybille9/10

     


    7 commentaires
  • Bon vendredi !

     

    Pour changer un peu, un petit quiz chansons ça vous dit? allez c'est facile !!!

    1- Elle a chanté par amour pour un boxeur : 'Peu m'importe les problèmes, mon amour, puisque tu m'aimes... '

     a)
    b)
    c) 
     
     
    2- Il a chanté son amour pour sa fille : 'Tu sais ma môme, que j'suis morgane de toi... '
    a)
    b)
    c)
     
     
    3- Il a chanté pour sa douce : 'Je suis le gardien du sommeil de ses nuits, je l'aime à mourir...
     a)
    b) 
    c)
     
     
    4- Il a chanté la fin d'un amour : 'Je suis venu te dire que je m'en vais, Et tes larmes n'y pourront rien changer... '
    a) 
    b) 
    c)
     
     
    5- Qui a chanté son attendrissement pour : 'Les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics, ... Ont des petites gueules bien sympathiques. ' ?
    a)
    b)
    c)
     
     
    6- Quel chanteur finit son hymne à l'amour par : 'Alors, sans avoir rien, que la force d'aimer, nous aurons, dans nos mains, ami, le monde entier. ' ?
     a)
    b)
    c)
     
     
    7- Foudroyée par l'amour cette chanteuse promet : 'Je me changerai en or pour que tu m'aimes encore... '
     a)
    b)
    c)
     
     
    8- Qui a chanté l'amour qui s'use : 'Comme d'habitude, on fera semblant. Comme d'habitude, on fera l'amour... . ' ?
     a)
    b)
     
     
    9- Quel chanteur prolonge son amour estival : 'On ira où tu voudras, quand tu voudras, Et l'on s'aimera encore lorsque l'amour sera mort... ' 
     a)
    b)
    c)
     
     
    10- Il a chanté simplement son amour pour toutes les femmes : 'Femmes... Je vous aime...
    a)
    b)
    c)
     
     
    Réponses demain
     
     
     

    13 commentaires
  • Bon jeudi !

     

    Pour le tableau du samedi chez: http://www.ma-chienne-de-vie.com/

     

    Pierre-Auguste RENOIR (1841-1919)

    Deux sœurs sur la terrasse

    Les Deux Sœurs, a été peint sur la terrasse de la Maison Fournaise,  probablement pendant le mois de juillet. On ne sait qui posa pour la plus jeune « soeur ». La plus « vieille »  est Jeanne Darlot (1863–1914), alors âgée de dix-huit ans. Elle rejoint peu après le Théâtre Gymnase pour jouer des seconds rôles dans les comédies. L’actrice attrayante a alors souvent sa photographie dans les journaux. 

    Renoir a toujours été un grand portraitiste comme il le démontre dans ce tableau, en s’intéressant aux visages de l’actrice et de la petite, avec le regard perdu pour la première et en surveillant le spectateur pour la deuxième. La lumière du soleil illumine pleinement ses figures, sans créer d’ombres.

     Les couleurs employées sont très vives et variés en contrastant avec le vêtement de la femme, pour lequel il utilise un noir- bleuté .

     


    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires