•  

    Bon mercredi !

     

    Le quartier impérial de Metz désigne un quartier de Metz urbanisé durant l’annexion allemande de 1870 et coupé aujourd’hui entre les quartiers de Nouvelle Ville et de Metz Centre.
    Il est principalement représenté par le triangle impérial, délimité entre le château d’eau de la gare centrale, l’église Ste Thérèse et la porte serpenoise. D'autres édifices de la même époque ont été érigés plus loin mais toujours à proximité du cœur impérial, comme, le palais du Gouverneur, situé place Giraud.

     


    15 commentaires
  • Bon mardi !

    Le quartier de la gare à Strasbourg est celui ou j'ai habité et travaillé, c'est un quartier très cosmopolite et très vivant que j'aime particulièrement.

    Le quartier est plutôt résidentiel, comportant de nombreux hôtels et logements sociaux mais également de très nombreux restaurants, bars et commerces d’alimentation.

    Un marché se tient dans le quartier le mercredi et le vendredi dans la rue Faubourg-National.

    La clinique Sainte-Barbe se trouve dans cette même rue.

    Deux importantes écoles sont situées dans quartier : l'École nationale d'administration qui occupe l'Ancienne Commanderie Saint-Jean et l'École nationale supérieure d'architecture de Strasbourg. De nombreuses écoles des secteurs de la mode, de la communication et du commerce y sont aussi implantées.

    La Bibliothèque Municipale - médiathèque Olympe de Gouges de Strasbourg est située dans la rue Kuhn. L'art est représenté par plusieurs galeries et le musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg.

    Deux salles de concert, la Laiterie et le Molodoï sont situées à l’ouest du quartier.

    La vie du quartier est aussi marqué par la présence de plusieurs églises. L'église protestante, Sainte-Aurélie est située sur la place du même nom. L'école Sainte-Aurélie en dépend. L'église catholique Saint-Jean est située sur le quai Saint-Jean et marque la limite avec le quartier des Halles. L'église Notre-Dame de Lourdes, plus contemporaine, se trouve rue du Hohwald.

    Le quartier a vu le retour du tram dès 1994 et la station souterraine Gare centrale . Depuis 2000 2 lignes traversent également le quartier. Enfin suite à la réorganisation du réseau en 2010, une ligne effectue désormais son terminus sur la place de la gare tandis qu'une autre ligne reprend son ancien tracé.

     


    16 commentaires
  • Bonne semaine à tous !

    J'entame une série sur l'histoire de quartiers qui me sont chers, à Metz qui est ma ville natale et à Strasbourg ma ville de cœur et d'adoption.

    Je commence par Metz et le quartier du Sablon où je suis née et où j'ai vécue pendant 28 ans.

    Le Sablon est un quartier de Metz. C'est une ancienne commune du département de la Moselle.  Il est situé derrière la gare de Metz-ville, et se prolonge vers le sud de la ville et Magny. Ce quartier est précisément délimité à l'est par la rivière Seille et à l'ouest par les emprises du chemin de fer, c'est pourquoi son territoire est entouré de ponts.
    Ses habitants sont nommés les Sablonnais.

    Pendant l'Antiquité, bien que la commune du Sablon n'étant pas encore née, c'est sur son territoire que se situait l'amphithéâtre gallo-romain de Metz, était également placée sur son territoire, une grande nécropole romaine.

    Blason historique du Sablon représentant le Graoully
     
     
    Au IIIe siècle se produisit la légende du Graoully, St Clément, évêque ayant évangélisé Metz et ses environs, a jeté le dragon dans la Seille, il y a un donc rapport direct avec la commune du Sablon, c'est d'ailleurs de là que vient probablement l'origine du blason sablonnais. La première paroisse du Sablon fut basée au cœur de l'Amphithéâtre, dans un oratoire nommé Saint-Pierre-aux-Arènes. Dès l'Antiquité et ce jusqu'à la fin du Moyen-Age, le Sablon était réputé pour ses nombreuses sources, telles la source Saint-André qui alimentait le lavoir municipal ainsi que l'ancienne fontaine de la place Saint-Simplice à Metz.
     
    Le quartier vu de la colline de Queuleu
     
    Fresque du Graoully au centre du quartier
     
    Le pont Amos
     
    Le pont de la Seille
     
    Eglise Saint Fiacre
     
    Statue de St Fiacre
     
    Musée d'Art Moderne et Contemporain (Centre Pompidou)
     

    18 commentaires
  • Bon dimanche !

    2 novembre, jour de prière pour les défunts

    La conviction que les vivants ont à prier pour les morts s’est établie dès les premiers temps du christianisme. L’idée d’une journée spéciale de prière pour les défunts dans le prolongement de la Toussaint a vu le jour dès avant le Xe siècle. Le lien ainsi établi avec la fête de tous les saints répond à une vue cohérente : le 1er novembre, les catholiques célèbrent dans l’allégresse la fête de tous les saints ; le lendemain, ils prient plus généralement pour tous ceux qui sont morts.

    Papa,

    Précieux par ta présence, ta force me rassurait,

    Avec ton expérience ma vie plus forte était ;

    Partenaire de toujours tu étais l'autre moi-même,

    Avec ces mots qui vers toi s'envolent, pour te dire, je t'aime !

    Michelle


    13 commentaires
  • Où êtes vous ?

    Où êtes vous Papa, Maman, si loin de mon cœur !

    Où êtes vous, Marie France et Josyane mes sœurs !

    On dit, dans un Monde meilleur

    Où tout et Paix et Bonheur !

    Il n'est pas un jour où je ne pense à vous,

    Toi mon Père, qui m'a tout appris,

    Toi ma Mère, qui m'a donné la vie,

    Vous mes sœurs, Trop tôt parties !

    Quel est il donc ce monde... un Paradis ?

    Où ensemble vous êtes tous réunis,

    Autour d'un Maître, qu'on appelle Dieu ici ?

    Le jour viendras où je prendrais moi aussi

    Un ticket sans retour pour l'ultime voyage,

    Et je vous retrouverais par delà les nuages !

    Michelle

     


    14 commentaires