• Bon jeudi !

    La pâquerette est très rustique. On la trouve dans les prés, les pelouses, les bords de chemins, les prairies, sur les gazons et les zones d'herbe rase.

    Leurs fruits s'envolent grâce au vent et dégagent des odeurs qui attirent les insectes.

    Elles ont la particularité, comme certaines autres fleurs de plantes herbacées, de se fermer la nuit et de s'ouvrir le matin pour s'épanouir au soleil ; elles peuvent aussi se fermer pendant les averses, voire un peu avant, ce qui permettrait dans les campagnes de prédire la pluie légèrement à l'avance.

     

     


    13 commentaires
  • Bon mercredi !

    La violette

    Cette petite fleur au parfum envoûtant  est l’emblème de la ville de Toulouse. Non seulement la violette embaume jardins et sous-bois mais elle a aussi de nombreuses utilisations en phytothérapie, en parfumerie et en cuisine.

    Les violettes sont parfois appelées herbes de la Trinité.
    Dans le langage des fleurs, la violette symbolise la modestie et la pudeur, par allusion à la petite corolle qui semble hésiter à sortir de son écrin de feuilles.
    Quand elle est bleue, elle exprime la fidélité tandis que la variété de couleur blanche évoque le bonheur champêtre.
    Violette est un prénom de femme, aujourd'hui passé de mode. Comme tous les prénoms floraux, il est fêté le 5 octobre, jour de la Sainte Fleur.

     

     


    14 commentaires
  • Les fleurs de printemps

    Bon mardi !
     
    L'anémone

    Les fleurs, qui apparaissent en avril-mai, ont des pétales aux coloris divers (blancs, roses, rouges ou violets) entourant un cœur aux étamines très sombres, souvent noires.

    Le nom de l’anémone vient du grec anémos, "le vent" et signifie "fleur du vent". Cette fleur possède en effet des graines plumeuses que le vent emporte à de grandes distances.

     

     

     


    13 commentaires
  • Bonne semaine à tous !

    la langue française dénomme Jonquille une espèce commune surtout dans les Vosges, en Lorraine, en Franche-Comté, dans le Nord, en Belgique : il s'agit du narcisse jaune ou encore narcisse trompette. Cette appellation s'est ensuite répandue grâce à l'essor du tourisme et du journalisme, chassant les multiples appellations populaires,  ou génériques anciennes.

    En langage des fleurs, la signification de la jonquille est la langueur d'amour, de désir. Elle exprime une attente.

     

     


    16 commentaires
  • Oiseaux du printemps

    Bon dimanche !

    Le rouge-gorge familier

    Le mâle et la femelle sont presque identiques, avec une couronne, des ailes, le dessus et la queue de couleur brune, une bande grise sur les côtés de la gorge, un ventre blanc et la fameuse « gorge rouge », plus précisément de couleur orange foncé tirant vers le rouge.

    Le rouge-gorge se nourrit dans les campagnes ouvertes et dans les sous-bois, sa nature peu farouche et son plumage attractif l'ont rendu populaire chez des générations de jardiniers. Le rouge-gorge fait partie d'une espèce d'oiseau très active, dont les adultes patrouillent et défendent vivement leur territoire. Présent dans presque chaque jardin, c'est l'un des oiseaux les plus familiers, cherchant sa nourriture à proximité des humains en train de jardiner. Il ira jusqu'à venir se nourrir de proies vivantes, comme des vers de terre ou des vers de farine, présentés à la main. Si l'hiver est rude, il deviendra encore plus familier, car vu son métabolisme, le manque de nourriture dû au froid le rend très vulnérable et la mortalité est alors importante, l'espèce étant casanière et rechignant à migrer.

    Le rouge-gorge familier bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981(modifié en 2009) relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter s'il s'agit d'oiseaux prélevés dans le milieu naturel. Depuis mars 2006 et en application de la réglementation européenne, les oiseaux d'élevage ne sont plus concernés par ces interdictions.

     


    11 commentaires