• Turckheim

    Turckheim

    Les armes de Turckheim se blasonnent ainsi :
    « D'argent à la porte de gueules, les pentures et l'annelet de sable. »

    Turckheim

    Turckheim est une commune française, située dans la région Alsace et dans le département du Haur-Rhin. Elle est surtout réputée pour ses vignobles.

    La commune est située sur la route des vins d'Alsace. Elle est également l'une des quinze étapes de la Route verte.

    Les fortifications de la vieille ville de Turckheim ont été construites sous une forme triangulaire. Les remparts sont percés de trois portes qui permettaient l'entrée dans la ville par des ponts-levis qui enjambaient le fossé dont il reste quelques vestiges. La porte de France est l'entrée principale de la ville et est orientée plein sud. La porte du Brand à l'est tient son nom de la colline qui la surplombe et la porte de Munster est elle orientée vers l'ouest en direction de la vallée de Munster.

    Turckheim est une cité viticole réputée pour ses cépages de très haute qualité. La légende du dragon du Brand explique d'ailleurs la qualité de ces vins. Jadis une mer s'étendait dans la plaine d'Alsace. Un dragon un jour sortit des eaux et grimpa au sommet de la colline du Brand où il s'endormit. Mais le soleil et la chaleur furent tels que de ses écailles fondirent et l'animal se vida de son sang. Ce sang se répandit et pénétra la terre de la colline du Brand. Des siècles plus tard, une fois que la mer se fut retirée, les hommes bâtirent une cité au pied du Brand et plantèrent des vignes sur cette colline qui, fertilisée du sang du dragon, donna un cru exceptionnel (le Brand est reconnu parmi les 51 grads crus d'Alsace).

    Personnalité liée à la commune: Charlotte de Turckheim, actrice, réalisatrice et scénariste, dont la famille est issue de la noblesse de la ville.

     

     

    Turckheim

     

     

     

     


    5 commentaires
  • Riquewihr

    Riquewihr

    Les armes de Riquewihr se blasonnent ainsi :
    « D'or aux trois armures de cerf de sable posées en fasce et rangées en pal, la point à dextre, chevillées chacune de cinq pièces, surmontées d'une étoile de six rais du même. »

    Riquewihr

    Riquewihr est une commune française, située dans le département du Haut-Rhin et la région Alsace.

    Riquewihr est un village d'Alsace, très réputé et visité pour son charme. Riquewihr jouit d'une grande célébrité, non seulement en Alsace et en France, mais aussi en Europe. Riquewihr est une cité médiévale située en plein cœur du vignoble alsacien qui doit sa renommée à son caractère pittoresque et à son remarquable patrimoine architectural. Le village est situé sur la route des vins d'Alsace.

    Les origines de Riquewihr remontent à l'époque romaine. Les vestiges d'un « speculum » (tour d'observation), les restes d'un mur et d'une tour, prouvent le passage d'une route montant par la vallée à Aubure passant près d'un ancien mur païen. Il est fort probable qu'il existait à cet endroit une halde avant l'entrée de la montagne; la culture de la vigne laisse supposer une petite agglomération fortifiée. Des tombeaux trouvés dans les alentours prouvent l'existence d'une localité aux environs des VIIIe et IXe siècles.

     

     

    Riquewihr


    2 commentaires
  • Dambach

    Dambach

    Les armes de Dambach-la-Ville se blasonnent ainsi :
    « D'or au sapin de sinople soutenu à dextre par ours en pied de sable, le tout posé sur une terrasse de gueules. »

    Dambach-la-Ville

    Dambach-la-Ville est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin et la région Alsace.

    Petite ville du Bas-Rhin, Dambach-la-Ville est située au pied des Vosges.

    La viticulture occupe une place importante dans le village. Il s'agit du plus grand village viticole d'Alsace, avec de nombreux vignerons indépendants, des négociants et une cave coopérative. Les vins de Dambach-la-Ville sont surtout réputés grâce au grand cru Frankstein et son terroir granitique.

    Un oratoire se trouvant au milieu des vignes et construit probablement en 1700 par des vignerons demandant à la Madone la protection de la récolte.

    Une chapelle en bois du XIXè siècle est installée au milieu des bois.L'origine de la construction reste inconnue. Construite sur un soubassement en pierre la chapelle est surmontée d'une croix en fer forgé. À l'intérieur de la chapelle on conserve les vestiges d'un autel de style baroque abritant une statue de la Vierge.

    Des fortifications érigées au XVe siècle sont encore visibles ainsi que trois tours-portes de plan carré. La porte de Blienschwiller, du nom de la route qui permet de se rendre dans ce village est située au nord de la ville, celle d'Ebersheim à l'est et celle de Diffenthal au sud. Il existait une quatrième porte à l'ouest de la ville qui a disparu.

    Le village abrite de nombreuses maisons à pans de bois permettant de parcourir sur un périmètre restreint l'historique des techniques de construction du XIVè au XXè siècle.

     

    Dambach-la-Ville

     


    5 commentaires
  • Je pars quelques jours chez mon fils à Montbéliard,mes articles étant programmés vous pouvez si vous le désirez venir les voir merci d'avance et à dimanche !

    Les armes de Ribeauvillé se blasonnent ainsi :
    « D'argent à la main bénissant de carnation posée en pal et habillée d'azur, accompagnée de trois écussons de gueules, deux et un. »

    Ribeauvillé

    Ribeauvillé est une commune française, située dans le département du Haut-Rhin et la région Alsace.

    Ribeauvillé est située sur la route des vins d'Alsace. Elle s'étend au pied du massif des Vosges.

    Le nom de la ville apparaît au VIIIe siècle sous le règne de Pépin le Bref sous la forme latinisée Radbaldovillare. Il s'agit de la propriété terrienne (villare) d'un certain Radbaldus, nom de personne de type germanique que l'on rencontre également dans Ribemont sur Ancre (Somme).

    Par un document datant de 1084, l'empereur Henri IV de Franconie fait don d'une terre appelée Rapoldestein à l'évêque de Bâle. Vers 1185, celui-ci la cède à l'un de ses vassaux, le seigneur Eguenolf d'Urslingen.

    D'après la tradition, un seigneur de Ribeaupierre aurait donné une pièce à un ménétrier qui avait cassé son instrument. Pour le remercier de sa générosité, les ménétriers choisirent cette famille comme suzerain. C'était il y a plus de 600 ans…

     

     

     

     


    5 commentaires
  • Les armes de Kaysersberg se blasonnent ainsi :
    « D'argent à la bourse de sable ferrée d’or. »

    Kaysersberg

    Kaysersberg est une commune française, située dans le département du Haut-Rhin et la région Alsace.

    Le village est dominé par deux montagnes dont l'une est couronnée par les ruines du château de Kaysersberg.

    En 1227, l'empereur du Saint-Empire romain germanique, Frédéric II du Saint Empire, petit-fils de Frédéric Barberousse ordonne l'achat du petit château. À part quelques maisons et le couvent bénédictin situé à une demie-lieue en amont de la rivière, au lieu-dit Alspach, l'entrée de la vallée est alors inhabitée. L'empereur y choisit de construire une des forteresses les plus imposantes de sa ligne de défense pour se protéger des Ducs de Lorraine qui auraient pu profiter de ce passage facile pour envahir l'Empire. La bourgade entame alors une phase d'expansion et d'enrichissement. En 1247, Henri de Stahleck, évêque de Strasbourg, s'efforça inutilement de s'emparer de la ville. Prise l'année suivante par le duc Mathieu de Lorraine, elle fut occupée, en 1261 par Rodolphe de Habsbourg, qui avait pris le parti de l'évêque de Strasbourg contre son évêque. Devenu empereur, il y revint en 1285. En 1334, Louis de Bavière l'engagea à Jean, roi de Bohême, et le reprit sur lui après un siège en 1336.

    C'est ici que naquit, le 14 janvier 1875 Albert Schweitzer, théologien, musicien, philosophe et médecin, prix Nobel de la paix en 1952. Un musée de la ville est dédié à son œuvre hospitalière à Lambaréné(Gabon). Il a été aménagé dans la maison natale du médecin et un édifice mitoyen.

     

     

     

     


    9 commentaires